Le groupe Keolis se bat pour ne pas perdre le marché des transports en commun lillois

Métro lillois / © MAXPPP
Métro lillois / © MAXPPP

Le groupe Keolis, qui pourrait perdre le marché lillois des transports, a annoncé avoir déposé jeudi un recours en référé auprès du tribunal administratif de Lille, contre le projet de la métropole lilloise (MEL) d'annuler l'appel d'offres en cours.

Par Avec AFP

Keolis, opérateur actuel des transports lillois, et candidat à cet appel d'offres, a déposé jeudi un "référé précontractuel auprès du tribunal administratif de Lille, afin que la procédure actuelle suive son cours conformément aux textes de la commande publique". La filiale de la SNCF juge inutile d'annuler cet appel d'offres puisqu'elle estime "avoir déposé une offre financière et technique conforme au règlement de la consultation".

Elle dénonce donc, dans un communiqué, le "projet de délibération du conseil communautaire de la MEL de déclarer infructueuse la consultation en cours" concernant l'exploitation de son réseau de transports."Nos conseils n'ont pas la même lecture juridique des arguments avancés par les conseils de la MEL pour justifier cette décision d'infructuosité. Une clarification juridique indépendante apparaît donc indispensable, sachant que la loi régissant ce type d'appel d'offres a évolué (...) et peut être propice à des difficultés d'interprétation", ajoute Keolis.

Le groupe affirme par ailleurs que "les enjeux d'un tel appel d'offres (...) militeraient en faveur d'une suspension de la délibération jusqu'au prononcé de l'ordonnance de référé, afin d'éclairer toutes les parties prenantes et permettre ainsi la poursuite de la consultation en toute sérénité".

Le réseau lillois comporte deux lignes de métro, des tramways, des bus, des parkings relais et des vélos en libre service. Le métro de Lille est le tout premier métro automatique du monde, mis en service en 1983.

Sur le même sujet

Qualification de Mélanie Henique pour la finale du 50m papillon

Près de chez vous

Les + Lus