Lille : “La Cravate Solidaire” offre le costume de l'emploi

© DR
© DR

"L'habit ne fait pas le moine, mais il y contribue". A partir de cette idée, une association a décidé d'aider les demandeurs d'emploi. Elle leur propose des vêtements neufs pour leurs entretiens d'embauche. Une antenne a ouvert il y a peu à Lille.

Par CC

Costume, cravate, tailleur, chemise ou chemisier, chaussures et accessoires : ici, les demandeurs d'emploi peuvent trouver de quoi être relookés des pieds à la tête. Et cela gratuitement. Au vestiaire, il y a environ 900 kilos de vêtements de toutes tailles, pour homme et femme.
Des vêtements pour la plupart quasiment neufs, récupérés lors de collectes dans les entreprises (où le directeur offre symboliquement sa cravate) ou donnés par des particuliers et de grandes enseignes de prêt-à-porter.

Relookés par des pros

Chacun reçoit un conseil personnalisé pour soigner sa présentation. Quand on se présente pour un entretien, on n'a pas deux fois l'occasion de faire bonne impression. L'objectif est d'éviter la discrimination sur les apparences. "Être habillé correctement est aussi un moyen de retrouver l'estime de soi et d'aborder l'entretien en confiance" explique Nathalie Dazin, présidente de La cravate Solidaire Lille "

 

Ce sont trois étudiants en école de commerce qui ont crée la première Cravate Solidaire à Paris. Aujourd'hui, il en existe six, dont celle de Lille qui a ouvert prés du CHR, en septembre. 35 personnes y sont déjà passées. L'objectif est d'en accompagner une centaine d'ici la fin de l'année. Les bénévoles, tous des actifs, sont  des stylistes ou des conseillers en image. Ils adaptent la tenue en fonction du travail recherché.

L'entretien avant l'entretien

Car pour bénéficier du service, il faut avoir un projet concret et même déjà un rendez-vous pour un entretien d'embauche. Des recruteurs professionnels, eux aussi bénévoles, donnent des conseils sur les codes de l'entreprise. Ils font surtout passer un entretien blanc aux demandeurs d'emploi. Un véritable jeu de rôle au cours duquel le postulant est conseillé sans être ménagé. "C'est important, nous sommes le dernier maillon de la chaîne d'insertion avant l'entretien" dit Nathalie Dazin
 / © DR
/ © DR

Et c'est efficace. L'antenne lilloise n'a pas encore fait son bilan mais selon l'association, 70% des demandeurs d'emplois suivis à Paris sur les six derniers mois de 2015, ont retrouvé un CDD ou un CDI.

Sur le même sujet

Projection dans la ville de tournage du film "Chez nous" à Bruay-la-Buissière

Actualités locales

Les + Lus