Qui est Mahiedine Merabet, le Nordiste soupçonné de préparer un attentat ?

© BORIS HORVAT / AFP
© BORIS HORVAT / AFP

Mahiedine Merabet, originaire de Croix, près de Roubaix, a été interpellé ce mardi matin à Marseille car il était soupçonné de préparer un attentat sur le sol français "dans les prochains jours". Retour sur le parcours d'un délinquant qui se serait radicalisé en prison, à Sequedin. 

Par Jeanne Blanquart

Il est soupçonné d'avoir préparé un attentat "imminent", à quelques jours seulement du premier tour de l'élection présidentielle. Mahiedine Merabet, né à Croix en 1987, se serait radicalisé récemment, à la prison de Sequedin. Il a été arrêté ce mardi matin à Marseille en compagnie d'un autre homme, originaire du Val-d'Oise.

Dans leur appartement, la police a retrouvé des armes ainsi que du matériel rentrant dans la composition d'explosifs. Des photos, aussi. Notamment la Une d'un journal sur François Fillon. 


Au départ, juste un délinquant


Quel est le profil de Mahiedine Merabet ? Au départ, rien de plus qu'un "petit" délinquant. En octobre 2013, il est arrêté pour trafic de cannabis. Nos confrères de la Voix du Nord suivent son procès. Dans sa voiture, les policiers ont trouvé 1500 euros. Dans son appartement, plus d'un kilo et demi de cannabis et de l'argent en liquide. L'homme se défend comme il peut : "Je suis menacé, je dois rembourser des dettes parce que, déjà, je me suis fait cambrioler et que les voleurs ont emporté beaucoup de cannabis et d'argent", explique-t-il alors au juge. 

L'argument ne fait pas mouche. Mahiedine Merabet est condamné à 3 ans de prison. Direction la maison d'arrêt de Sequedin. C'est là-bas qu'il fait a priori la connaissance de Clément Baur, le jeune homme du Val-d'Oise avec qui il a été arrêté ce matin. D'après l'Express, Clément Baur vivait également dans le Nord

Un surveillant de la maison d'arrêt de Sequedin le décrit auprès de nos confrères de l'Express comme "un détenu très pratiquant". "Même si, avec mes collègues, nous n'étions pas certains qu'il ait été radicalisé, on gardait un oeil sur Merabet, car on avait peur qu'il n'entraîne d'autres détenus vers un islam un peu trop extrême", explique le surveillant. Il évoque un détenu "peu discret", "à l'aise dès son arrivée" et qui "connaissait beaucoup de monde dans la prison".

En sortant de prison, il est repéré dans la métropole lilloise. D'après L'Express, Merabet a été visé par une perquisition administrative, dans son appartement, à Roubaix, à la fin de l'année 2016. Un drapeau de l'État islamique ainsi que de la "documentation jihadiste" avaient alors été découverts, a précisé le procureur de Paris lors d'une conférence de presse ce mardi.

Depuis plusieurs semaines, il était recherché activement. Sa photo et celle de Clément Baur ont d'ailleurs été distribuées aux services de sécurité de Marine Le Pen et d'Emmanuel Macron, d'après les candidats. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Du rafting à Picquigny sur la vieille Somme

Près de chez vous

Les + Lus