C'est du jamais vu pour des élections législatives. Plus haute encore qu'au premier tour le 11 juin (51,29 %), l'abstention a atteint dimanche 55,93 %, soit 12 points de plus qu'au second tour de 2012, déjà un record à 44,60 %

Ce sont les électeurs isariens qui se sont le moins mobilisés pour ce second tour des législatives, avec une abstention à 57,61%, juste devant le Nord (57,25%) puis l'Aisne (56,1%), le Pas-de-Calais (55,18%) et la Somme (53,53%).

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.


Pour cette XVe législature, l'Assemblée sera en tout état de cause profondément renouvelée. Seuls 222 députés sortants étaient qualifiés pour le deuxième tour et 224 autres
sortants ne se représentaient pas, plus du double qu'en 2012. Les nouveaux parlementaires, dont très certainement un nombre record de femmes, commenceront à arriver mardi au Palais-Bourbon.

Les groupes éliront leur président et le successeur au perchoir du socialiste Claude Bartolone sera élu le 27 juin. En attendant, l'imposant groupe macroniste sera réuni en séminaire le week-end prochain à la présidence de l'Assemblée nationale. A cette occasion doivent être attribués les postes-clés de la nouvelle Assemblée.