A quoi ressemblera le Main Square Festival en 2018 ?

A priori, il y aura encore de belles têtes d'affiche à savourer l'an prochain à la Citadelle / © Yann Fossurier - France 3 Nord Pas-de-Calais
A priori, il y aura encore de belles têtes d'affiche à savourer l'an prochain à la Citadelle / © Yann Fossurier - France 3 Nord Pas-de-Calais

Après une fréquentation record le week-end dernier, l'équipe du Main Square Festival d'Arras va désormais mettre en chantier sa future édition de 2018. Avec la promesse, de nouveau, de grosses têtes d'affiches et d'améliorations sur le site.

Par Yann Fossurier

Même si la programmation n'a pas toujours fait l'unanimité, le Main Square 2017 a rempli son contrat avec trois grosses têtes d'affiche proposées pour chacune des journées (System of A Down le vendredi, Major Lazer le samedi et Radiohead le dimanche) et une fréquentation record de 125 000 spectateurs en cumulé tout au long du week-end. Mais à peine les festivités terminées, Armel Campagna, le directeur du festival organisé par Live Nation, a déjà la tête à 2018.

La prochaine édition se déroulera un tout petit plus tard que cette année du vendredi 6 au dimanche 8 juillet, mais cela n'a rien avec le calendrier de tournée d'une éventuelle future tête d'affiche. "Le Main Square se deroule toujours sur le premier samedi de juillet", nous a expliqué le "boss" du Main Square. "D'autres gros festivals européens qui sont en temps que nous, comme Werchter (en Belgique NDR) ou Roskilde (au Danemark NDR) auront lieu aussi à cette date."

Quelle programmation ?

Jeudi, à l'occasion d'un FacebookLive diffusé sur la page de France 3 Nord Pas-de-Calais, des internautes avaient déjà pu questionner Armel Campagna sur la future programmation. "Il y a pas mal d’offres qui sont déjà sorties pour l’année prochaine, les têtes d’affiche de l’année prochaine sont limite prêtes à décider maintenant", avait-il répondu. "On n’a pas de confirmation mais les offres sont sorties. Je ne peux bien sûr rien dire mais l’idée de toute façon, c’est de continuer d’être sur du méga-gros. Cette année, Radiohead a fait seulement le Main Square en France, Major Lazer aussi… je crois qu’à peu près 30-35% de la programmation d’Arras ne se voit qu’à Arras. On peut se targuer de ça, c’est notre "mojo". On est sur un calendrier compliqué, mais quand on arrive à les avoir, on est souvent les seuls à arriver à les avoir en France. Mais oui, il y a des gros trucs qui sont en prépa pour 2018, ça va être cool."


En général, les calendriers de tournée des plus gros artistes sont arrêtés à la sortie de l'été, en septembre, pour des premières annonces à l'automne, en octobre ou novembre. On sait d'ores et déjà qu'Ed Sheeran - souvent demandé par le public du Main Square - ne sera pas l'une des têtes d'affiche de cette prochaine édition. Le chanteur et guitariste anglais sera en concert au Stade de France, en région parisienne, à la date du festival arrageois.

Lors du FacebookLive, d'autres noms ont été soumis au patron du Main Square. Quid par exemple d'Indochine qui démarre une nouvelle tournée ?  "Trop tôt", avait répondu Armel Campagna. "Leur show de 2013 était cool, on a bien bossé avec Indochine, mais pour des groupes français visibles sur tout le territoire, il faut prendre aussi prendre du temps, ce n'est une priorité pour le Main Square." Et Maître Gims qui sortira un nouvel album l'an prochain ? "Ce n'est pas ce que nous avons envie de présenter au Main Square. Je n'ai rien contre Maître Gims mais ce n'est pas dans l'ADN qui évolue dans la construction de la prog". Et les rockeur américains de Kings of Leon qui viennent si souvent au festival "cousin" de Rock Werchter en Belgique sans avoir effectué jusqu'à présent un petit crochet par Arras  ? "Ça dépend d'un nouvel album, leur dernier a bien marché. Mais la France n'est pas leur plus gros marché, c'est clair et net. Après, moi, j'aimerais bien les présenter au Main Square un jour ou l'autre. C'est quand même un groupe qui a des titres hyper-phares qui cartonneraient ici."  

"On n'est pas comme à Werchter"

"Il y a des noms qui n'ont jamais joué au Main Square que je me ferai foi d'essayer de faire venir", avait ajouté Armel Campagna. "On essaye tout mais on a aussi une problématique financière. On est sur jauge limitée à 42 000 personnes par jour, et déjà on est bien serré. Heureusement, on est avec un public qui ce truc-là, qui ne se plaint pas trop, qui aime cette communion. Mais quand certains groupes faisaient 25 ou 30 dates il y a 25 ans, maintenant, ils font dix dates pour à peu près le même argent, donc c'est une problématique financière et de jauge. On n'est pas comme à Werchter où ils ont une jauge de 90 000, avec un prix de billet à 85 ou 90 euros. Moi déjà, quand je monte à 54 ou 69 euros, il y a déjà des gens qui disent que c'est dur. Donc il y a des groupes qu'on pourra vraisemblablement ne jamais avoir à cause de ça."

Avec une jauge limitée à 42 000 spectateurs par jour, le Main Square doit batailler pour pouvoir s'offrir certaines têtes d'affiche / © Yann Fossurier - France 3 Nord Pas-de-Calais
Avec une jauge limitée à 42 000 spectateurs par jour, le Main Square doit batailler pour pouvoir s'offrir certaines têtes d'affiche / © Yann Fossurier - France 3 Nord Pas-de-Calais


Deux pistes restent peut-être à retenir pour l'année prochaine, celles de deux groupes américains déjà venus au Main Square en 2014 qui ont pris, depuis, une dimension internationale supérieure qui en fait de potentielles têtes d'affiche : Imagine Dragons et Twenty One Pilots. Le manager d'Imagine Dragons était venu en repérage au Main Square l'an dernier, mais le groupe de Dan Reynolds a finalement été programmé en exclusivité française le 22 juillet prochain à Lollapalooza, nouvel événement organisé à Paris par Live Nation, le producteur du Main Square. Mais ce n'est peut-être que partie remise... quant aux Twenty One Pilots, leur tourneur en France n'est autre qu'Armel Campagna qui se ferait un plaisir de les proposer de nouveau à Arras. Tyler Joseph et Josh Dun font un break cet été et ne sont pas venus jouer en Europe. Seront-ils de retour en 2018 ? Un nouvel album, successeur du très populaire Blurryface, serait en gestation, mais aucune date de sortie n'a été avancée pour le moment...

En dehors de la programmation musicale, la direction du Main Square réfléchit à d'ores-et-déjà à des aménagements pour améliorer l'accueil des festivaliers, notamment des campeurs, avec peut-être l'organisation d'animations, de type before ou after, sur le site du camping avant et après les concerts. "Je n'ai pas aimé non plus voir ces longues files d'attente devant les toilettes", nous a confié Armel Campagna qui promet d'installer davantage de sanitaires l'an prochain à la Citadelle d'Arras.

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

suivez tout le Main Square Festival

Il a bâti seul une maison de style médévial

Près de chez vous

Les + Lus