L'Open d'échecs de Béthune, une compétition internationale... et familiale

Open d'échec à Béthune
Antoine Podevin ; Jean-Marc Degraeve ; Grand maître international; Hélène Yuan, Mère de Béline

L'Open international d'échecs de Béthune s'est ouvert mercredi à Béthune. Des maîtres ou grands maîtres du monde entier sont présents, et beaucoup de joueurs sont venus avec leur famille.

Par Quentin Vasseur

Ils sont 250 joueurs à s'affronter en ce moment à Béthune. Des joueurs et joueuses français, néerlandais, grecs, marocains, chinois, russes, ukrainiens ou brésiliens, mais n'ont pas besoin de prononcer le moindre mot pour s'affronter. À la clé, une récompense de 1 200 euros.

Certains viennent en famille, comme Antoine, Hélène et Céline, une fratrie originaire du Nord qui vit depuis cinq ans en Corse. "C'est la phase finale, commente Antoine en observant la partie de sa petite sœur, et là elle a un petit avantage matériel donc elle devrait arriver à gagner."

Tout le monde a appris à jouer aux échecs, les grands-mères aussi !

Un peu plus loin, Jean-Marc Degraeve, grand maître international des échecs (un titre décerné par la Fédération internationale des échecs), coache son fils. Être joueur professionnel l'a mené dans de nombreux pays, comme aux Philippines. "Sinon, c'est souvent dans les pays de l'Est parce que les échecs sont très développés là-bas donc il y a énormément de tournois."

La championne de l'Union européenne en 2014 est également présente : Béline, 12 ans, a même emmené plusieurs membres de sa famille à Béthune depuis la Normandie après leur avoir appris à jouer aux échecs. "Maintenant tout le monde a appris à jouer aux échecs, s'exclame sa mère, les grands-mères aussi !"

Sur le même sujet

Caudun (60) : précarité énergétique

Actualités locales

Les + Lus