Deux Britanniques condamnés à Boulogne-sur-Mer pour avoir tenté de faire passer 4 Albanais

TGI de Boulogne-sur-Mer / © Google Street View
TGI de Boulogne-sur-Mer / © Google Street View

Les deux hommes ont été condamnés à 30 mois d'emprisonnement avec mandat de dépôt, interdiction du territoire français et confiscation de l'avion et du véhicule ayant servi à organiser cette tentative. 

Par @F3Nord

Lundi 17 juillet, à Marck-en-Calaisis, sur l'aéroport de Calais, deux Britanniques âgés de 46 et 54 ans, respectivement "organisateur" présumé et pilote du passage de quatre Albanais en situation irrégulière, en Angleterre, ont comparu devant le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-Mer. 

Ils encourraient 10 ans de prison pour aide à la circulation de ces personnes et ce, en bande organisée. En d'autres termes, on leur reprochait d'être des passeurs. Le procureur de la République a requis pour chacun des deux hommes 3,5 ans de prison avec mandat de dépôt et 50 000 euros d'amende ainsi que la confiscation de l'avion de tourisme et du véhicule ayant servi à cette tentative présumée.

Le jugement est tombé après une heure de délibéré : 30 mois d'emprisonnement avec mandat de dépôt, interdiction du territoire français pendant 5 ans et confiscation de l'avion et du véhicule ayant servi à organiser l'opération.  

Les deux hommes avaient été interpellés avec une femme, britannique également, mais libérée finalement. Apparemment, les informations ayant permis de les arrêter venaient de la police anglaise, a-t-il été dit à l'audience. Trois autres passages ont également été reprochés à "l'organisateur" présumé et au pilote entre avril et juillet 2017.

L'avion confisqué aux deux Britanniques ayant tenté de faire passer quatre Albanais en Angleterre. / © France 3 Côte d'Opale
L'avion confisqué aux deux Britanniques ayant tenté de faire passer quatre Albanais en Angleterre. / © France 3 Côte d'Opale

Ce à quoi leurs avocats se sont opposés. Comment, avec les contrôles renforcés des frontières entre la France et l'Angleterre, trois passages auraient-ils été possibles ? ont expliqué, en somme, leurs avocats. 

Les deux hommes étaient jugés en comparution immédiate au TGI de Boulogne-sur-Mer. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Pas-de-Calais : une baisse de la taxe foncière pour les victimes de la pollution de Metaleurop

Près de chez vous

Les + Lus