Devant le tribunal d’Arras, il accuse son canari d’avoir planté du cannabis

Image d'illustration.
Image d'illustration.

Le canari avait la « main » verte. Alors que deux hommes comparaissaient devant le tribunal correctionnel d’Arras, l’un d’eux a accusé l’oiseau de sa mère d’avoir planté des graines de cannabis, rapporte La Voix du Nord.

Par @F3Nord

C’est une excuse surprenante qu’a entendue une journaliste de la La Voix du Nord au tribunal correctionnel d’Arras. Deux hommes y comparaissaient, l’un pour usage de stupéfiants, l’autre pour détention non-déclarée d’un fusil de chasse et usage de stupéfiants.

Jardinage

Sans avocat, le second, 32 ans, avait un argument choc pour sa défense : ce n’est pas lui mais son canari qui avait planté le cannabis retrouvé chez sa mère. La présidente s’est étonnée : « Vous êtes en train de nous dire que c’est l’oiseau qui a mis des graines à côté de sa cage ? Et que les pieds de cannabis ont poussé tout seuls, sur plus d’un mètre de haut pour deux d’entre eux, sans que vous ne fassiez rien ? »
« Oui, c’est ça », aurait-il répondu. Trois mois avec sursis, rétorque le tribunal.

Le premier prévenu, récidiviste, a été condamné à un mois de prison et trois autres pour révocation de son dernier sursis avec mise à l’épreuve.

A lire aussi

Sur le même sujet

Un nouveau concept à Péronne le " prêt à camper "

Près de chez vous

Les + Lus