Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Histoires 14-18 : le manoir de la Peylouse

Le manoir de la Peylouse à Saint-Venant près de Béthune dans le Pas-de-Calais. Le temps de la Grande Guerre, cette jolie maison de maître, au bord de la Lys, reçoit les autorités britanniques avant d’accueillir l’Etat-Major du Corps Expéditionnaire Portugais.

Par France 3

Dès 1915, le manoir est promu Etat-Major de l’armée des Indes dont les hommes se battent non loin d’ici. Plus tard, en 1916, le général Haig en fera une académie militaire.

Au printemps 1917, c’est au tour du général portugais, Tamagnini de Abreu d’installer son quartier général dans le joli manoir de la Peylouse. 
Histoires 14-18 : le manoir de la Peylouse
BDIC – Fonds Valois - Pathé Gaumont  - France 3  - Florence Mabille


La Peylouse, le manoir des célébrités


La Peylouse et son ambiance, so british, c’est comme une bulle loin des bruits de la guerre. La propriété au charme feutré et son jardin magnifique prend des allures d’Ambassade, hommes d’Etat, hauts-gradés, journalistes, Célébrités, le tout-Londres, le tout-Paris, le Tout-Lisbonne s’y croisent ! 

Mais le déclenchement de la bataille de la Lys, le 9 avril 1918 mettra un terme à cette atmosphère : Saint-Venant se retrouvera au cœur des combats.

La Peylouse inspire les poètes


La Peylouse restera gravée dans la mémoire de ceux qui y vécurent. Les généraux anglais et portugais ainsi que l’homme de Lettres, Daniel Halévy l’évoqueront dans des récits après-guerre. Telle une muse, La Peylouse va créer l’inspiration. 

Le soldat-poète, Siegfried Sassoon qui défendra Saint-Venant après la bataille de la Lys rendra aussi hommage à ses jardins et au village dans deux de ses plus célèbres poèmes.



Sur le même sujet

Jules Verne, en Somme - extrait

Près de chez vous

Les + Lus