Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Histoires 14-18 : Le Touquet, refuge des belges

Stèle du Jardin d'Ypres au Touquet / © - Société Académique du Touquet Paris – Plage
- BDIC Fonds Valois
- Pathé Gaumont
Stèle du Jardin d'Ypres au Touquet / © - Société Académique du Touquet Paris – Plage - BDIC Fonds Valois - Pathé Gaumont

Par France 3


Le Jardin d’Ypres, au cœur de la station balnéaire du Touquet.
La mer et la plage sont au bout du parc. La Guerre, elle est bien loin mais une plaque nous rappelle pourtant que les habitants de la ville d’Ypres, en Belgique ont fui leur ville dévastée pour trouver refuge ici.
Les Touquettois vont les accueillir pendant les 4 années du conflit.


Août 1914
Les combats et les exactions allemandes jettent plus d’1 million de Belges sur les routes de l’exil. Les habitants d’Ypres, en Flandre Belge doivent quitter leur ville prise en étau par les combats. Ils trouveront refuge à 150 kilomètres de chez eux, en France, dans la toute jeune et huppée station du Touquet Paris-Plage.
Au total, 6000 citoyens belges s’installeront ici.
4 ans d’exil et toute une ville à accueillir.


Histoires 14-18 : Le Touquet, refuge des belges
Source archives : - Société Académique du Touquet Paris – Plage - BDIC Fonds Valois - Pathé Gaumont  - France 3 - F. Mabille


Une ville dans la ville
L’enseignement, séparé des filles et des garçons est assuré dans une chapelle reconvertie en marché couvert.
Une villa est mise à disposition de l’administration d’Ypres. Dès avril 1915, le bourgmestre  et le conseil échevinal s’y installent.
6000 réfugiés, ce sont autant de bouches à nourrir, or, le ravitaillement est bloqué. Le jardin public devient un potager avant d’être transformé, en 1917, en champ de pommes de terre.


Quand l’exil s’achève, la commune du Touquet prête à titre exceptionnel la salle du conseil municipal au conseil échevinal d’Ypres. A l’issue d’une séance historique de 12 heures, la reconstruction d’Ypres est décidée.
Quelques jours plus tard, Le 6 mars 1919, le bourgmestre écrit une lettre de remerciement au maire du Touquet ; »je ne manquerai pas de signaler à tous mes concitoyens tout ce que vous avez bien voulu faire pour rendre notre exil non seulement tolérable mais utile et même agréable »




 

Sur le même sujet

A Valenciennes, les étudiants décryptent la cyberattaque mondiale

Près de chez vous

Les + Lus