Nord Pas-de-Calais / Picardie : Saintignon (PS) va créer un “shadow cabinet“ pour incarner ”une opposition constructive”

Pierre de Saintignon se pose en "chef de l'opposition" régionale. / © MaxPPP
Pierre de Saintignon se pose en "chef de l'opposition" régionale. / © MaxPPP

Pierre de Saintignon, tête de liste PS aux élections régionales en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, a annoncé vendredi qu'il mettait "en place un shadow cabinet" formé de responsables qui animeront "une opposition constructive" à la majorité du prochain président Xavier Bertrand.

Par avec AFP

Rappelant dans un communiqué qu'avec Martine Aubry, maire de Lille, il a rencontré cette semaine M. Bertrand, Pierre de Saintignon, qui s'était retiré entre les deux tours en faveur du candidat de Les Républicains, a déclaré que "c'est maintenant à lui de dire ce qu'il compte faire pour rendre le dialogue avec l'opposition de gauche non seulement possible, mais efficace pour notre région". "Pour ma part, afin de faire vivre notre engagement pour le Nord-Pas-de-Calais-Picardie et nos propositions concrètes, je mets en place un shadow cabinet constitué d'hommes et de femmes des cinq départements (...) totalement engagés au service des habitants de notre région", indique le responsable socialiste qui se présente "chef de l'opposition" dans la région alors que le PS n'a plus aucun élu au Conseil régional.

"Un contre-gouvernement"

Interrogé par l'AFP, M. de Saintignon a dit qu'il ne fallait pas prendre son initiative "comme un contre-gouvernement", mais comme une structure qui sera chargé "de suivre et d'analyser les décisions prises" tout en défendant "les propositions de (sa) campagne". Dans son communiqué, il ajoute qu'il réunira "régulièrement les parlementaires, les maires et les élus des collectivités pour échanger avec eux sur notre région". Il s'agit des élus "de gauche", a-t-il précisé à l'AFP. Xavier Bertrand a déjà dit pour sa part qu'il comptait consulter "tous les parlementaires, tous les deux mois". "Nous nous inscrivons dans une opposition constructive pour permettre à notre région d'avancer. Nous ferons part aussi, à chaque fois que nécessaire, de nos désaccords", a affirmé encore la tête de liste socialiste qui, arrivé en troisième position aux régionales (18,2%), s'était retiré de la course, appelant à voter pour Xavier Bertrand.

En vertu de cette ligne politique, Pierre de Saintignon dit vouloir créer "les meilleures conditions pour que s'établisse un contact régulier avec le président de la Région". "Je reste très concerné par l'avenir économique et social de la région et de ses habitants", a assuré l'élu, par ailleurs premier adjoint à la mairie de Lille.

A lire aussi

Sur le même sujet

suivez les élections régionales sur France Info

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Après 12 ans loin des rings, Adil Hattab renfile ses gants de boxe

Près de chez vous

Les + Lus