Triple homicide à la gare de Noyon : le récit d'un témoin

© FRANCOIS GUILLOT / AFP
© FRANCOIS GUILLOT / AFP

Dimanche matin, un homme a assassiné sa femme et ses deux enfants avant de se donner la mort à Noyon, ne supportant pas qu'elle le quitte. Un homme a assisté à la scène et a mis en sécurité la fillette indemne.

Par Quentin Vasseur

L'émotion est forte au lendemain du triple homicide qui a été commis à la gare de Noyon (Oise). Une mère de famille et deux enfants assassinés par le père, un fonctionnaire de police qui a ensuite retourné son arme de service contre lui.

Le premier sur les lieux du crime


Bruno Fagard a été témoin de ce drame conjugal dont n'a réchappé qu'une fillette de cinq ans. "La petite, elle était là en train de crier quand elle m’a vu arriver" raconte-t-il, ému.

"Je l’ai rattrapée, je l’ai mise à côté de moi, et puis quand j’ai vu l’arme et la personne par terre, je l’ai mise en sécurité." Sur le lieu du crime, il découvre également les corps des trois victimes. "Vu l’état des blessures, il y avait rien à faire."

Après le drame de la gare de Noyon, l'émoi à Guiscard
Intervenants: Bruno Fagard, témoin. Thibault Delavenne, Maire (SE) de Guiscard - Reportage de Christelle Juteau-Lermenchin et Nagib Ben Ghezala. Montage de Cédric Delangle

À Guiscard, à 10 km au nord, le voisinage décrit "un couple sans histoire, sans disputes". Pour le maire (Sans Etiquette) Thibault Delavenne, "ils étaient plutôt discrets dans la commune, mais très polis, très courtois, très gentils."

A lire aussi

Sur le même sujet

Commémorations du 11 novembre à Wervicq Sud

Près de chez vous

Les + Lus