Dylan, 26 ans, tué en pleine nuit à Béthune : 3 jeunes mis en examen

Dylan Giszewski avait 26 ans / © MAXPPP/FRANCE 3
Dylan Giszewski avait 26 ans / © MAXPPP/FRANCE 3

2 jeunes hommes et une jeune femme ont été mis en examen ce mercredi. Ils sont soupçonnés d'être impliqués dans la mort violent de Dylan Giszewski, 26 ans, vendredi dernier à Béthune. 

Par France 3 Nord Pas-de-Calais web

Pourquoi Dylan Giszewski, 26 ans, a-t-il été tué ? Dans quelles circonstances ? Depuis vendredi soir dernier, les enquêteurs de la Police Judiciaire de Lille tentent de commencer à répondre à ces questions. Ce mercredi, le Parquet de Béthune, jusque-là très discret dans sa communication pour ne pas brouiller cette enquête délicate, a donné quelques informations.

D'abord sur les circonstances de la mort : l'autopsie a permis de déterminer que la victime est morte des suites d'un important traumatisme crânien. Son corps présentait selon le parquet de "multiples ecchymoses faciales, un tuméfaction nasale et orbitale importante et un oedème sur l'arrière du crâne".

Sur l'enquête ensuite. Trois jeunes, deux hommes (qui se sont présentés eux-mêmes au commissariat) et une jeune majeure, qui habitent dans le secteur de Béthune ont été placés en garde à vue ces derniers jours. Certains sont connus de la justice pour des petits délits. Les deux jeunes hommes qui pourraient être ceux qui ont porté les coups se renvoient la responsabilité de la mort de Dylan Giszewski. 

"Gratuitement pris pour cible"


L'enquête a permis "d'établir que la victime avait passé une soirée festive et alcoolisée avec plusieurs jeunes gens originaires du Béthunois en différents lieux, explique le Parquet dans un communiqué. En fin de soirée, alors qu'ils s'apprêtaient à regagner le domicile d'un Béthunois de 26 ans, celui-ci était pris à partie par une connaissance du défunt, qui lui portait un coup de poing au visage pour un motif futile et prenait la fuite. L'un de ses amis, un Béthunois de 22 ans, et un autre jeune tentaient vainement de le rattraper en courant. Par dépit, ils s'en prenaient violemment à la victime."  Le Parquet précise que Dylan Giszewski "n'a été ni violent ni même agressif et a été gratuitement pris pour cible."

La jeune femme, une Houdinoise de 18 ans inconnue de la justice, est poursuivie pour non-assistance à personne en danger. Elle aurait assisté "impuissante à la scène". Elle a décrit "un déferlement de coups d'une grande violence et (a confirmé) l'implication des deux individus. Menacée par l'un d'eux, elle s'abstenait d'alerter les secours."


Une information judiciaire a été ouverte pour "meurtre et de non-assistance à personne en danger."  Le parquet de Béthune a requis le placement en détention provisoire des deux auteurs présumés des coups et le placement sous contrôle judiciaire de la jeune fille. Les trois ont été mis en examen. Le juge des libertés et de la détention devait statuer dans la soirée.

La mort de Dylan Giszewski, originaire de Verquin, a suscité une forte émotion sur les réseaux sociauxUne cagnotte en ligne a également été lancée pour aider au financement des funérailles.

Sur le même sujet

Friperie solidaire à Chauny

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés