Champagne : lancement des vendanges dans l'Aisne

© France 3 Picardie / Rémi Vivenot
© France 3 Picardie / Rémi Vivenot

Les premiers coups de sécateur ont été donnés mercredi matin dans plusieurs communes axonaises de la vallée de la Marne. En raison des intempéries qui ont marqué le début de l'année 2016, les producteurs craignent une forte baisse des rendements.

Par Gontran Giraudeau

Les vendanges ont débuté mercredi matin dans plusieurs communes de l'Aisne, notamment à Romeny-sur-Marne, dans des vignes de pinot meunier à la maturité précoce. Ce cépage rouge « résiste notamment aux conditions climatiques hivernales de la champagne », selon lefigaro.fr vin.

La campagne des vendanges devrait durer une quinzaine de jours. Selon les estimations du Syndicat général des vignerons de la Champagne, la qualité sera au rendez-vous, mais pas la quantité en raison des intempéries qui ont marqué l'année 2016 (gel, grêle et maladies) : le déficit de vendange pourrait atteindre les 25 à 35%.

Au micro de France 3 Picardie, Sylvain Griffaut, producteur de champagne à Romeny-sur-Marne, avoue s'en sortir bien, la météo ayant plutôt épargné ses vignes : « on a toujours maitrisé les traitements pour pouvoir sauver les raisins ».

ITW de Sylvain Griffaut, producteur de champagne à Romeny-sur-Marne
Les premiers vendanges de champagne ont débuté le 14 septembre à Romeny-sur-Marne. Sylvain Griffaut, producteur a été épargné par les intempéries.


Dans la Marne déjà depuis quatre jours

Les vendanges ont débuté officiellement samedi matin à Villers-Franqueux (Marne), première commune à avoir été autorisée à vendanger, sur les quelque 319 villages viticoles que compte l'appellation.

« Nous sommes en vendange, nous avons même coupé quelques grappes dès hier par dérogation », a confirmé à l'AFP David Bourdaire, viticulteur dans cette commune marnaise. « Dans le secteur, on est précoce par rapport à plusieurs facteurs comme la nature du sol », a-t-il précisé.

Les vendanges ont débuté dès le 10 septembre dans la Marne, le 12 septembre dans l'Aube, le 14 septembre dans l'Aisne et commenceront le 19 septembre en Haute-Marne, selon les dates d'ouverture déterminées samedi par l'Association viticole champenoise.


En quantité, ce sera une des pires campagnes depuis ces vingt dernières années


Les débuts les plus tardifs auront lieu le 26 septembre, la décision de vendanger dépendant du degré de maturation du raisin. « En quantité, ce sera une des pires campagnes depuis ces vingt dernières années », avait annoncé Maxime Toubart, président du Syndicat général des vignerons, lors d'une conférence de presse à Paris, le 6 septembre. « Nous avons eu du gel, de la grêle et des maladies, et on aura en moyenne un déficit de vendange de 25 à 35% », a-t-il expliqué.

La récolte devrait être en moyenne de 7000 à 7500 kilos de raisin par hectare, avec des fortes disparités entre l'Aube, très touchée, et les autres départements, d'après les estimations du syndicat.

Les vendanges en Champagne durent trois semaines en moyenne, se font toujours manuellement et requièrent environ 120 000 travailleurs saisonniers.

Romeny-sur-Marne (02) : premières vendanges chez un producteur de champagne
Intervenants : Damian Wisniewski, vendangeur ; Sylvain Griffaut, viticulteur ; Line Griffaut, viticultrice ; Florent Malette, chargé du pressoir / Reportage : Rémi Vivenot, Eric Henry et Sébastien Le Fur

Sur le même sujet

Projection dans la ville de tournage du film "Chez nous" à Bruay-la-Buissière

Actualités locales

Les + Lus