Damien Philippot, le “frère de” investi sur le tard par le FN

© Olivier Corsan / Maxppp
© Olivier Corsan / Maxppp

Frère de Florian Philippot et âgé de 39 ans, le candidat vit sa toute première expérience électorale. Il a rejoint le Front national sur le tard, à l’automne dernier. Dans la première circonscription de l’Aisne, il s'est présenté comme le candidat de l’opposition et va au 2nd tour.

Par CM

On le dit parachuté, mais il revendique l’ancrage de sa famille paternelle à Laon. Damien Philippot "a des attaches dans l'Aisne, où son père a longtemps travaillé", fait valoir
Franck Briffaut, patron du FN dans le département. 

Frère aîné du vice-président du Front National, il s'est présenté dans la première circonscription de l'Aisne, où il a remporté 26,13% des suffrages. Et pour cause, dans la ville de Laon, Marine Le Pen a obtenu près de 52 % des voix au deuxième tour de la présidentielle.

Taupe au profit du FN ?


Les deux frères Philippot ont rencontré Marine Le Pen en même temps en 2009, par l'intermédiaire de l'ex-député européen et ex-allié du FN Paul-Marie Coûteaux. Salarié de l'institut de sondages Ifop jusqu'à l'automne, Damien Philippot a en parallèle conseillé dans l'ombre Marine Le Pen. Selon deux sources frontistes, il aurait "fourni des infos" au FN provenant de ses activités professionnelles à l'Ifop.

Pendant la présidentielle, il était chargé de rédiger les documents de campagne et les argumentaires de la candidate du FN à la présidentielle. 


Quid de son expérience du terrain ? "Il n'est pas d'un contact très chaud mais il est efficace", estime Franck Briffaut, le secrétaire FN de l'Aisne, dans L'Express. On note la quasi-absence d'apparition publique, de meeting ou de rencontres avec les électeurs. Le candidat se montre uniquement lorsque ses soutiens du Front viennent lui rendre visite... 

Plutôt intello qu'homme de terrain ? "On ne va pas le cacher: nous avons un besoin criant d'implanter des cadres territorialement alors que nos jeunes, dès qu'ils trouvent un boulot, partent", confie M. Briffaut.

La première circonscription de l'Aisne, c'est 108 069 habitants à convaincre, dans un contexte social tendu. Dans le bassin laonnois, le chômage a augmenté de 18% en 5 ans.

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Le site de Nexans de Chauny déclassé

Près de chez vous

Les + Lus