Histoires 14-18 : Woodrow Wilson, un pacifiste dans la guerre

© Pathé Gaumont
© Pathé Gaumont

Par France 3

« La guerre sous-marine allemande est une guerre contre l’humanité. C’est une guerre contre toutes les nations.»
Quand il prononce ces mots, le 2 avril 1917, Woodrow Wilson entraîne son pays dans un conflit qui déchire l’Europe depuis trois ans et le Congrès approuve le président. Les Etats-Unis ne se tiennent plus à l’écart ! Paix et justice, voilà ce que réclame Wilson... Et pour les obtenir, il estime qu’il faut prendre les armes.


Fils d’un pasteur, Woodrow Wilson est né en 1856 et il a gardé le souvenir des ravages causés par la guerre de sécession.
Cet universitaire devient président en 1912, pui l’Amérique le réélit en 1916. Slogan de sa campagne « He has kept us out of war » « Il nous a préservés de la guerre ».
Hélas, plus pour longtemps : étranglée par le blocus adversaire, l’Allemagne lance  ses sous-marins à la chasse aux cargos, quel que soit leur pavillon. Les Etats-Unis fulminent.


Histoires 14-18 : Woodrow Wilson, un pacifiste en guerre
Source archives : Pathé Gaumont - France 3 - D. Patinec



Dans son discours, Wilson pointe le Kaiser et son gouvernement, mais dédouane sa population : « Notre seul sentiment envers le peuple allemand, c’est la sympathie, l’amitié. Le monde doit être rendu plus sûr pour la démocratie ».
Le président ménage ses millions de concitoyens d’origine germanique. En janvier 1918, il fait 14 propositions pour la paix.


Wilson défend un monde sans entraves : liberté de navigation, commerce sans barrière & désarmement. Il prône une association des pays qui respecteraient le droit des grands et des petits.  C’est la fameuse société des nations, créée en 1920.  Ironie de l’histoire : par un vote du Sénat, l’Amérique refusera d’y siéger. Wilson, lui, se verra décerner le prix Nobel de la Paix.



 

Sur le même sujet

Visite de Saint-Valery-sur-Somme en tuk-tuk

Près de chez vous

Les + Lus