Laon : Axone une application mobile pour prévenir les risques psychosociaux au travail

© France 3
© France 3

Deux Laonnois lancent une application pour téléphone portable afin de détecter les risques psychosociaux dans les entreprises.  

Par Halima Najibi

Le stress, le sentiment d'harcèlement, l'épuisement professionnel, les difficultés et les événements de la vie privée : divorce, décès, maladie, endettement sont des facteurs qui affluent sur la vie de chaque salarié. La prise en charge d'un travailleur en souffrance commence par la prévention,  pour autant que la bonne approche soit adoptée. Bruno Chartier s'est penché sur la question en 2015. Salarié de SFR, il a imaginé une application pour téléphone portable qui permet à tout salarié de n'importe quelle entreprise de faire part de son mal-être ou bien-être et de trouver des informations et une écoute en cas de besoin.

"Il y a quelques années, j'étais membre du CHSCT à SFR. C'était mon premier mandat. J'ai été bouleversé par le cas d'un salarié qui avait fait une tentative de suicide. Les révélations faites à l'époque sur les déviances managériales m'ont stupéfait. A la suite de cela, les langues se sont déliées, j'étais informé qu'une enquête faite par un cabinet sur les risques pschychosociaux avait été menée durant cette période, je n'ai pas eu les détails de l'enquête, mais je voulais comprendre. Suite à un mandat de délégué syndical, avec d'autres collègues, nous avons réfléchi à comment faire pour aider les 14 300 salariés du groupe SFR et prévenir les risques psychosociaux. C'est comme ça que l'application Axone est née en 2015."    


600 connexions les premières semaines


Les salariés de SFR ont pu exprimer leur ressenti de bien-être ou mal-être au travail en identifiant les raisons. L'application avait été utilisée plus 10 000 fois en un an. Axone a permis de révéler des situations à risques inconnues de la direction et du médecin du travail. 

"Ce succès est lié à deux facteurs : La confiance que les salariés ont eu en cette application. La totale indépendance d’Axone Conseil est, à ce titre, déterminante. Le deuxième facteur est la simplicité d’utilisation de l’application liée à une méthode innovante : le ressenti du salarié n’est pas déduit mais évalué par le salarié lui-même" , ajoute Bruno Chartier

"On a par la suite souhaité l'étendre à toutes les entreprises et pour ce vaste projet, nous avons monté une association Axone Conseil. Elle est basée à Laon. L'application est complètement gratuite. Nous n'avons pas de subventions, on se débrouille par nos propres moyens. Dans cette aventure, j'ai fait appel à un ami, Guillaume Béhal, qui travaille à Laon dans une société informatique. Il m'a aidé à mettre en place la nouvelle version de l'application. Le sujet l'a interessé et on a réflechi ensemble sur les modules. Il a totalement adhéré à la philosophie de l'outil."

Pour cette nouvelle version, les membres de l'association comptent beaucoup sur le bouche à oreille et les réseaux sociaux pour faire connaître leur application.       


Un baromètre de la qualité de vie au travail



"Aujourd'hui tous les salariés ont un téléphone portable. Avec cette application, le salarié va pouvoir identifier les raisons de son mal être dans son environnement professionnel ou personnel. J'estime être harcelé moralement par un manager exigeant ou maladroit, une fois cette déclaration faite, vous allez avoir des informations en vous connectant à l'application Axone."    

Le principe d’Axone reste inchangé par rapport à la version expérimentale mis en place chez SFR en 2015. Le salarié choisit un état et l’associe à une cause. Une des nouveautés est l’accès personnalisé aux informations. En fonction de la situation du salarié, des informations et conseils sont proposés.

L’objectif de l’association est de mettre en place des indicateurs, que l’application soit le baromètre de la qualité de vie au travail, et de faire remonter les informations jusqu'aux ministères du travail et de la santé. Quelques clics suffisent pour mettre en place une démarche de prévention des Risques Psychosociaux. "Peut-être qu’un jour nous deviendrons une référence en matière de prévention des risques psychosociaux.", espère Bruno Chartier. 


L’accès à Axone.network est très simple et permet de rester anonyme. 

"Différents partenariats nous permettent de proposer un accès à des cellules d’écoute téléphoniques pour ne pas laisser le salarié seul face à son problème ou à sa souffrance." L'INPES (Institut national de prévention et d’éducation à la santé) est d'ailleurs partenaire d'Axone Conseil souligne Bruno Chartier. 



Sur le même sujet

La dernière itw de Marc Alexandre Oho Bambe

Près de chez vous

Les + Lus