Meurtre à Chauny : le suspect avait déjà été condamné pour violences conjugales

C'est dans cette maison que le corps de la femme a été retrouvé. / © France 3 Picardie
C'est dans cette maison que le corps de la femme a été retrouvé. / © France 3 Picardie

Ce mardi, un médecin à la retraite s'est rendu à la gendarmerie de Chauny pour avouer le meurtre de sa femme. La substitute du procureur a donné les premiers éléments de l'enquête. 

Par Romane Idres

Les gendarmes travaillent toujours à comprendre les circonstances exactes de la mort de Brigitte Avril. Son mari, Régis, médecin à la retraite, s'est présenté ce mardi matin à la gendarmerie en disant qu'il avait tué sa femme en l'étranglant. Les gendarmes se sont rendus sur place et ont en effet trouvé le corps. 

Le décès remonterait au lundi matin, la veille. Des traces au niveau du cou semblent corroborer la version du suspect, mais une autopsie doit encore être effectuée.


Auditions en cascade dans l'entourage du couple


Régis Avril a été placé en garde à vue et son audition est toujours en cours. "C'est encore un peu flou", a indiqué la substitute du procureur. "Il évoque un différend conjugal, mais si tous les couples qui se disputent en arrivaient là..." Elle souligne que le suspect avait déjà été condamné en 2015 pour violences conjugales. Il avait alors écopé d'une amende. 

L'entourage du couple doit également être entendu. De nombreux témoins de personnalité seront auditionnés dans les prochains jours. 

Une ouverture d'information judiciaire est prévue demain, avec saisine du juge d'instruction pour meurtre par conjoint. Le juge de la détention et des libertés devra décider du placement ou non en détention provisoire de Régis Avril. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Gens du voyage sur le parking de Leroy-Merlin Faches : la direction dresse un mur de béton

Près de chez vous

Les + Lus