Le père d'Anne-Lorraine Schmitt pourrait porter plainte: il figure sur le “Mur des Cons” du Syndicat de la Magistrature

Sa fille avait été assassinée en 2007 dans le RER D par un récidiviste. Un récidiviste qui n'aurait jamais du être libéré avant la fin de sa peine, selon Philippe Schmitt. Il figure le Mur des cons du Syndicat de la Magistrature et pourrait porter plainte pour injures publiques.

Par Jennifer Alberts

"Ce sont des amis qui m'ont prévenu. Ma photo n'es pas aussi grosse que d'autres, mais je me suis reconnu", a confié au Courrier Picard Philipe Schmitt, le père d'Anne-Lorraine, assassinée en 2007 dans le RER D par un récidiviste.

La photo de ce général à la retraite figure en effet sur le désormais célèbre Mur des cons du Syndicat de la Magistrature, aux côtés d'autres personnalités, notamment politiques, peu appréciées du syndicat.



Selon Philippe Schmitt, originaire d'Orry-la-Ville dans l'Oise, c'est parce qu'il a critiqué "le laxisme  de la justice française et l'irresponsabilité des magistrats qui remettent en liberté des récidivistes, alors qu'ils n'ont même pas fini leur peine" qu'il se retrouve épinglé sur ce Mur.

Le père d'Anne-Lorraine Schmitt réfléchit à un dépôt de plainte notamment pour injures publiques, nous a confié son avocat senlisien, Me Bruno Drye.


Sur le même sujet

Visite de Saint-Valery-sur-Somme en tuk-tuk

Près de chez vous

Les + Lus