Qualité des eaux de baignade : les préconisations du ministère de la Santé en Picardie

La Plage du Crotoy. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP
La Plage du Crotoy. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP

Chaque année, le ministère de la Santé publie ses évaluations sur la qualité des eaux de baignade. On fait le point sur les meilleurs spots de Picardie pour se baigner.

Par Romane Idres

Les résultats des analyses de 2016 sont tombés : en Picardie, la plupart des eaux de baignade sont de bonne qualité. On regarde ça de plus près. 


Somme 


La Somme est bien sûr le département picard le plus concerné par le sujet. Trois plages se distinguent. Classées "excellentes" par le ministère, les plages d'Ault, de Cayeux-sur-mer et de Woignarue décrochent trois étoiles, soit la meilleure note.

Les plages de Quend, de Fort Mahon, d'Onival et du Bois-de-Cise n'ont pas à rougir n'ont plus : l'eau y est de bonne qualité, le ministère leur accorde deux étoiles.
Pour la plage de Mers-les-Bains, la qualité est jugée '"suffisante", elle n'obtient qu'une seule étoile. 

Enfin, le point noir du tableau : au Crotoy, la qualité de l'eau est jugée insuffisante, et ce depuis plusieurs années. En revanche, les premiers prélèveements de 2017 semblent donner des résultats encourageants. 

Aisne 


Dans l'Aisne, tous les point de baignade contrôlés sont jugés d'excellente qualité... à l'exception de l'Etang d'Isle de Saint-Quentin. Dans les classements des années précédentes, le ministère lui avait pourtant accordé deux étoiles. Pour 2016, c'est zéro pointé. Là encore, les premiers prélèvements de 2017 sont tout de même plutôt encourageants pour le moment. 

Oise 


Le plan d'eau du Canada a Beauvais a tout bon : trois étoiles, l'eau y est très saine, vous pouvez y aller les yeux fermés. La base nautique de Saint-Leu-d'Esserent se voit attribuer deux étoiles. Pour celle de Longueuil-sur-Seine, les prélèvements étaient trop insuffisants pour établir un diagnostic. 

Vous pouvez retrouvez ici toutes les données du ministère pour les plages françaises.

Comment les contrôles sont-ils effectués ?

  • Pendant la saison balnéaire, généralement entre le 15 juin et le 15 septembre, les agents de l'Agence Régionale de Santé (ARS) réalisent des prélèvements dans les eaux de baignade.
  • Les échantillons sont analysés par des laboratoire agréés, qui évaluent la contamination fécale de l'eau en mesurant la présence de deux types de bactéries : les Escherichia coli et les entérocoques instestinaux. 
  • Plus ces germes sont présents en quantité importante, plus le risque sanitaire augmente. En cas de contamination anormale, une enquête est réalisée en lien avec l'ARS. 
  • Le contrôle est également visuel : les agents surveillent la présence de résidus goudronneux, de verre, de plastique ou d'autres déchets.

Sur le même sujet

Un tilleul âgé de 150 ans empoisonné à Saint-Valery

Près de chez vous

Les + Lus