Championnats d'athlétisme en salle : Akakpo déçue, Gomis champion en attente

Stella Akakpo aux Championnats de France d'Athlétisme en salle, à Bordeaux, le 18 février. / © Thibaud MORITZ / AFP
Stella Akakpo aux Championnats de France d'Athlétisme en salle, à Bordeaux, le 18 février. / © Thibaud MORITZ / AFP

Lors de la première journée des Championnats de France d'athlétisme en salle, samedi au Stadium de Bordeaux-Lac, la sprinteuse de l'Amiens UC a terminé 2e du 60m dont elle était la favorite. Son collègue Kafétien Gomis a décroché le titre en longueur, mais pas encore la qualification pour l'Euro.

Par MG avec AFP

Les Picards n'ont pas démérité, mais pas brillé non plus, pour l'ouverture des Championnats de France d'athlétisme en salle, samedi 18 février, au vélodrome de Bordeaux-Lac.

La course d'Akakpo et le saut de Gomis

"Seule la victoire compte"


Spécialiste française du 60m, l'axonaise licenciée à l'Amiens UC Stella Akakpo a été largement devancée par son amie du relais tricolore Floriane Gnafoua : 7''21 pour la championne (c'est son premier titre Elite) - qui réalise le minima pour l'Euro à Belgrade (3-5 mars) - et 7''33 pour la Picarde qui doit se contenter de l'Argent.

Une mauvaise performance, due peut-être à une petite douleur au talon ressentie suite à sa série (qu'elle avait remporté), en tout cas bien loin de son record personnel (7''12) ou même de son chrono au meeting de Reims, fin janvier (7''16). "Il va falloir se relever", commente Stella Akakpo sur Twitter.

Le Ka Gomis


Autre étoile picarde, en saut en longueur, le Saint-Quentinois Kafétien Gomis (licencié à Lille) a été sacré champion de France, avec un bond à 7,84 m dès son premier essai. Il n'en a d'ailleurs réalisé que 3 sur les 6 autorisés : "J’avais une petite gêne à l’insertion de l’ischio et j’avais décidé de me ménager un peu", a-t-il expliqué.

Revers de la médaille : le Picard n'atteint pas les minimas pour Belgrade, fixés à 7,90 cm. Mais pour six centimètres, il peut encore espérer être repêché.

Y'a pas d'âge


Avec les absences de nombreux ténors français, les performances de la journée d'ouverture ont été l'apanage des "étrangers". Ainsi le Congolais Franck Elemba Owaka, quatrième aux Jeux de Rio, a survolé le concours du poids avec un 3e essai à 20,80 m, record personnel en salle et 5e performance mondiale de l'hiver.

Notons que sur cette épreuve, un dernier pensionnaire de l'Amiens UC s'est illustré : Stéphane Szuster, 43 ans, a décroché le Bronze avec un lancer à 17,16 m.

Sur le même sujet

Du rafting à Picquigny sur la vieille Somme

Près de chez vous

Les + Lus