Arrestations dans le milieu de l'ultra-droite en Picardie

Carte revendiquée par le mouvement d'extrême droite Troisième voie, à l'époque où le groupuscule n'était pas encore dissous, sur l'implantation de leurs membres en France.
Carte revendiquée par le mouvement d'extrême droite Troisième voie, à l'époque où le groupuscule n'était pas encore dissous, sur l'implantation de leurs membres en France.

Seize anciens membres de Troisième voie, groupuscule d'extrême droite dissous en juillet 2013 par le gouvernement, ont été interpellés ce lundi 9 mars dans la région. Ils sont en garde à vue pour plusieurs faits commis dans la Somme entre 2012 et aujourd'hui.

Par Nathalie Tissot

Le procureur de la République d'Amiens a confirmé ce mardi 10 mars l'interpellation la veille de 16 anciens membres du groupuscule d'extrême droite Troisième voie. Ils ont été arrêtés lors d'une opération commune à Compiègne dans l'Oise, Chauny dans l'Aisne et surtout à Ham dans l'Est de la Somme.

Placés en garde à vue, ils sont entendus pour des faits commis dans la Somme entre 2012 et 2015 : recel de stupéfiants, tentative d'homicide, violence aggravée, incendie volontaire et reconstitution de groupes de combat

Les seize suspects, âgés de 20 à 40 ans, sont tous des anciens membres de Troisième voie. Ce groupuscule d'extrême droite a été dissous par le gouvernement en juillet 2013 après le décès de Clément Méric, jeune militant antifasciste, tué au cours d'une rixe à Paris, le 5 juin 2013. 
Cinq  personnes ont été déférées dans l'après-midi. Pour deux d'entre eux le parquet a requis un mandat de dépôt. Pour les autres déferrements soit ils seront libérés, soit ils seront mis sous contrôle judiciaire. 
Esteban Morillo, principal suspect dans cette affaire et sympathisant de Troisième voie, a grandi à Neuilly-Saint-Front dans l'Aisne. Il avait été remis en liberté le 2 septembre 2014 par la Cour d'appel de Paris. Il n'aurait pas été interpellé selon son avocat maître Patrick Maisonneuve, " il a pris ses distances avec le mouvement " souligne l'avocat. 


Coup de filet dans l'Aisne

Reportage tourné en juin 2013 :
Esteban Morillo principal suspect dans l'affaire Clément Méric mis en examen
Un reportage de Gontran Giraudeau et Aurélien Barège avec : Marine Pillois Habitante de Neuilly-Saint-Front (02); André Rigaud Maire (UMP) de Neuilly-Saint-Front (02); François Molins Procureur de la République de Paris

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Métropole lilloise : un très important trafic de cocaïne et d'héroïne démantelé

Près de chez vous

Les + Lus