Drucat (80) : la ferme des 1000 vaches en quelques chiffres

© Photo Benoît Henrion/ France 3 Picardie
© Photo Benoît Henrion/ France 3 Picardie

Retour sur les chiffres marquants et les dates du projet de ferme géante à Drucat (80).

Par PGC

  • Le projet :
À l'origine, construire une exploitation laitière comptant 1000 vaches et une unité de méthanisation de 1,5 Mégawatts au Nord d’Abbeville (80). Pour le moment, l'autorisation délivrée fixe à 500 le nombre de bêtes dans l'étable. 7 millions d'euros investis en 2014, 15 salariés nécessaires au fonctionnement.

  • Les hommes du projet :
Michel Ramery, entrepreneur. Il est financeur par le biais de la "Société civile d'exploitation agricole Côte de la justice" qui regroupe 9 exploitants agricoles (6 participent au projet, pour le moment). Ramery est un groupe de BTP qui s’est diversifié dans l’environnement, les réseaux et l’immobilier. Il compte 3715 collaborateurs en 2014. Sa fortune, estimée à 120 millions d'euros, en fait le 349ème personnalité la plus riche de France.
Son portrait dans Libération du 16 novembre 2013 : « Michel Ramery, l'entrepreneur en BTP derrière la ferme aux mille vaches »

Michel Welter, directeur de la ferme. Il est également responsable de l’exploitation de la ferme Lait pis carde à Airaines (80).

  • Les opposants principaux :
L’association Novissen, présidée par un médecin, Michel Kfoury. Créée en 2011, elle regrouperait 2335 adhérents en 2014, selon l'Express.

La Confédération paysanne. Le syndicat agricole a mené plusieurs opération coup de poing dans la Somme, certains membres sont dans le viseur de la justice, dont son porte-parole Laurent Pinatel. Leur procès est programmé pour le 28 octobre.

Les élu(e)s EELV de la région Picardie.

  • Chronologie « administrative » du projet :
Avril 2011 : les porteurs du projet organisent un voyage en Allemagne pour faire découvrir à une délégation (dont Nicolas Dumont, préfet et sous préfet, maires des communes concernées..) une exploitation laitière de ce type : 1000 vaches et pôle de méthanisation

22 Août 2011 : lancement de l’enquête publique sur les 26 communes concernées et en particulier Buigny St Maclou et Drucat.
Premières craintes exprimées lors d’une réunion publique le 27 septembre 2011 à Drucat : la surface insuffisante du plan d’épandage, l’augmentation du trafic routier, l’unité de méthanisation.

3 octobre 2011 : réunion au ministère de l’Ecologie : le projet serait limité à 500 vaches. D’après Michel Welter, le point d’équilibre est à 850 bêtes.

18 octobre 2011 : le conseil municipal de Drucat vote massivement contre le projet.

2 novembre 2011 : l’enquête d’utilité publique, achevée le 7 octobre, révèle une forte opposition des habitants, mais le commissaire enquêteur rend un avis favorable.

4 novembre : le conseil municipal de Buigny-Saint-Maclou (80) vote pour le projet (à une voix de majorité).

Avril 2012 : le Conseil départemental de l’Environnement et des Risques Sanitaires et Technologiques de la Somme donne un avis favorable au projet.

1er février 2013 :  le préfet de région signe un arrêté autorisant un projet limité à 500 vaches. Limitation motivée par les capacités d’épandage trop faibles. Parallèlement, une instance locale d’information et de suivi est créée.

14 mars 2013 : le permis de construire est accordé, les panneaux sont plantés sur le futur site.

28 novembre 2013 : la "Société civile d'exploitation agricole Côte de la justice" dépose une demande de permis de construire modificatif pour des raisons de construction et de circulation.

Le permis de construire de la ferme des 1000 vaches a été déposé
Avec Philippe Sallé (association Novissen) et Henri Gauret (Maire de Drucat)/Reportage de Sabine Godard et Bernard Godard


Décembre 2013 : un membre de Novissen, survolant le site régulièrement, observe des constructions qui ne sont pas présentes sur les plans. Novissen dépose plainte pour construction illégale. Le procureur classe la plainte sans suite car le mis en cause a régularisé la situation.

23 janvier 2014 : rencontre entre les opposants et Cécile Duflot. Un bâtiment (de stockage de paille) ne respecte effectivement pas le permis de construire, il devra être démonté. Michel Welter reconnaît son erreur.

12 mars 2014 : le tribunal administratif rejette la demande en référé de suspension du permis de construire.

« Ferme des 1000 vaches » : le permis de construire débattu au tribunal administratif
Récit et montage : Sabine Godard et Jérôme Houbron


17 juin 2014 : visite de presse sur le chantier presque achevé. A l’occasion de cette visite, on apprend que la surface d’épandage nécessaire pour 1000 vaches est atteinte.

20 juin 2014 : le conseil d’Etat rejette le recours de Novissen relatif à l’ordonnance du tribunal administratif d’Amiens du 12 mars 2014.

13 septembre 2014 : les premières vaches arrivent sur le site, première traite pour environ 150 bêtes.

A lire aussi

Sur le même sujet

Du rafting à Picquigny sur la vieille Somme

Près de chez vous

Les + Lus