Police de proximité : Lille fera partie des villes expérimentales

La maire de Lille estime que l'instauration d'une police de proximité est une "absolue priorité" - Photo d'illustration / © MAXPPP
La maire de Lille estime que l'instauration d'une police de proximité est une "absolue priorité" - Photo d'illustration / © MAXPPP

Un souhait de la maire PS Martine Aubry. 

Par France 3 Hauts-de-France

"C'est une demande que j'ai faite au ministère dès son annonce la semaine dernière" affirme la maire de Lille Martine Aubry. Ses demandes ont été entendues.

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a appelé hier la maire pour l'informer que la ville de Lille fera partie des villes qui expérimenteront le retour de la police de proximité, que l'on appelle désormais "police de la sécurité du quotidien"

Lutter contre le deal


"Pour moi, la police de proximité est une absolue nécessité, tranche Martine Aubry. J'ai toujours eu la conviction que la sécurité des habitants passait par une présence humaine. Et pas seulement des policiers qui passent en voiture, des policiers qui sont sur le terrain dans les quartiers, là où sont les trafics." 

La priorité selon elle : la lutte contre la délinquance, et notamment le trafic de drogue. Sa proximité avec la Belgique et les Pays-Bas fait de Lille une plateforme du deal. 

"Mais c'est aussi pouvoir rassurer les habitants, être à l'écoute, complète l'élue. A l'époque, avant que Sarkozy n'abandonne la police de proximité, la ville avait mis à disposition des locaux dans chaque quartier, et nous avions vraiment eu des résultats. Les policiers connaissaient intimement un quartier." 

Un renforcement des effectifs


En plus de la création de cette police, le ministre de l'Intérieur a promis un renforcement des effectifs classiques. Actuellement, selon une source policièren, la ville de Lille compte 1 000 policiers en poste, l'agglomération lilloise 1 800. 

Ni les moyens ni le nombre d'hommes n'ont été précisés dans l'un ou l'autre des cas, mais Martine Aubry se veut positive : "Le ministre a dit que l'on pouvait compter sur lui. Je pense que la rapidité de sa réponse montre qu'il est conscient de nos difficultés." 

Qu'en pensent les Lillois ? 


France 3 a promené son micro dans les rues du quartier de Wazemmes. 

Comme cet homme, les habitants sont globalement favorables à cette annonce.

 

Les commerçants espèrent que la présence de la police rassurera les clients potentiels
Pour cette native du quartier, c'est une bonne mesure, mais pas vraiment une urgence.

 

Sur le même sujet

On a retrouvé un vitrail à l'effigie de Mamadou N'Diaye, guérisseur et figure historique de Roubaix

Près de chez vous

Les + Lus