Élections 2017
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

Le RC Lens reste en Ligue 2 : l'avenir en 3 questions

© Beinsports
© Beinsports

Quelle équipe ? Quel budget ? Quel entraîneur ? Le RC Lens doit déjà penser à l'avenir et semble vouloir s'y préparer dans la sérénité. Objectif 2018 : la montée, bien sûr.

Par EM

Quelle équipe ?

"On va remonter une équipe pour l'année prochaine", a lancé Gervais Martel, très combatif, dès ce vendredi soir à l'issue du match. Continuité ? Grand renouvellement ? On ne connaît pas encore l'option choisi par les dirigeants lensois pour cette reconstruction. Bourigeaud, Duverne (ou encore Bostock et Lopez) font partie des joueurs qui pourraient rapporter de l'argent au RC Lens


Une seule certitude : Gervais Martel veut aller plus vite que la saison dernière. "Je vous garantis que nous ferons plus vite que ce que nous avons fait cette année. Il faudra être prêt." Il a notamment pris l'exemple de Cristian Lopez, auteur de 17 buts mais qui, arrivé fin août, n'a été opérationnel qu'après 6 ou 7 matchs : du temps perdu.

Quel budget ?

Le RC Lens avait cette saison le 2ème budget de Ligue 2 (derrière Reims qui ne monte pas non plus...) : 18 millions d'euros. Les nouveaux actionnaires de Solferino arrivés en fin de saison dernière se sont officiellement donné deux ans pour monter. Mais échouer une nouvelle fois à la 4ème place va 

Gervais Martel a annoncé que le club avait présenté deux budgets, forcément très différents à la DNCG : un pour la Ligue 1, un pour la Ligue 2. Le budget devrait, si l'on en croit les précédentes saisons, tourner de nouveau autour de 20 millions d'euros.
Gervais Martel et Gilles Fretigne, un des actionnaires du club, en tribune ce vendredi soir
Gervais Martel et Gilles Fretigne, un des actionnaires du club, en tribune ce vendredi soir


Mais pour y arriver, le club lensois devra d'abord compenser la différence structurelle entre ses recettes et ses charges. Soit 10 millions environ (le club a environ 30 millions d'euros de charges chaque année). Ce qui signifie que : soit les actionnaires mettent la main à la poche, soit des joueurs sont vendus. L'an dernier, Solferino avait apporté 5 millions d'euros et Moore, Gbamin et Cyprien avaient notamment été transférés. 

Quel entraîneur ?

Ces derniers mois, Alain Casanova a été souvent critiqué par certains supporters lensois. Choix tactiques, compositions d'équipe... Il est lui attribué la responsabilité de certaines défaites. L'entraîneur lensois a assumé ce qu'il appelle un échec : "Je ne vais pas rejeter la faute sur les autres. J’ai pris mes responsabilités depuis le début. J’étais venu pour monter, c’est forcément un échec personnel", a-t-il réagi à chaud en conférence de presse ce vendredi soir.
Alain Casanova en conférence de presse ce vendredi soir. / © Céline Rousseaux
Alain Casanova en conférence de presse ce vendredi soir. / © Céline Rousseaux


Va-t-il rempiler pour une nouvelle saison ? Gervais Martel a laissé entendre clairement que oui : "Aujourd’hui il a fait son boulot. Il a tiré le maximum de ses joueurs. Nous aurions dû aller plus vite pour lui donner une équipe plus performante dès le départ. A la décharge de tout le monde, nous avons eu un changement d’actionnaire au mois de juin, ce n’est pas simple, nous aurions pu réussir le coup mais ce n’est pas le cas, maintenant nous allons bosser encore plus."



Sur le même sujet

Décès de Steven Lenoir au Motocross de Cassel

Près de chez vous

Les + Lus