Sénatoriales : la multiplication des listes favorise-t-elle... les hommes ?

Les règles de parité peuvent facilement être détournées. / © @F3Nord
Les règles de parité peuvent facilement être détournées. / © @F3Nord

La multiplication des listes pour les élections sénatoriales, notamment dans le Nord, ferait du mal à la parité. #ClairEtNet vous explique pourquoi. 

Par Jeanne Blanquart avec Simon Colaone

Devenir sénateur, c'est facile... Mais devenir sénatrice ça l'est beaucoup moins. Pourtant la parité n'a rien de facultatif. Les listes doivent présenter alternativement des hommes et des femmes : interdit par exemple 4 hommes à la suite. 

#ClairEtNet : Sénatoriales ► la multiplication des listes favorise-t-elle... les hommes ?



Eparpillement des voix


Mais cette année, le nombre de listes s'est démultiplié, avec à leur tête, un homme. Dans le Nord, 11 sièges sont à pouvoir. Il y a 12 listes, dirigées par 8 hommes. Or, le nombre important de listes aboutit à un éparpillement des voix. Conséquence directe : le premier seulement est élu. 



Cela fait dire aux mauvaises langues que la multiplication des listes est aussi une façon pour les hommes de se faire élire plus facilement. Si on coupe les listes en deux, le candidat qui est en 5e position se retrouve premier...

Au Sénat, les femmes ne représentent que 27% de l'assemblée


A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

REPLAY : “Show le sable” au Beach-Cross de Berck

Près de chez vous

Les + Lus