Le CHU d'Amiens réalise une première mondiale en enregistrant l’activité cérébrale d’un prématuré

Le CHU d'Amiens réalise une première mondiale en enregistrant l’activité cérébrale d’un nourrisson / © CHU Amiens Picardie
Le CHU d'Amiens réalise une première mondiale en enregistrant l’activité cérébrale d’un nourrisson / © CHU Amiens Picardie

Le CHU Amiens-Picardie a réalisé une première mondiale en réalisant l'enregistrement de l'activité cérébrale d'un nouveau-né prématuré de 30 semaines d'âge gestationnel, d’une précision jamais atteinte en clinique.

Par Célia Mascré

Cent vingt-huit. C'est le nombre d'électrodes qui ont été déposées sur le crâne d'un nouveau-né prématuré au CHU d'Amiens afin d'enregistrer son activité cérébrale. Une première mondiale, puisqu'aujourd’hui, les hôpitaux pratiquent des EEG sur les nouveaux-nés prématurés avec seulement 11 électrodes.

"Il y a une dizaine d’années, le CHU Amiens-Picardie a été le premier et le seul au monde à utiliser des casques à 64 électrodes, développés par le GRAMFC en collaboration avec la société Malterre à Moreuil, ce qui nous permettait déjà d’obtenir une meilleure résolution spatiale du signal électrique cérébral", explique le Professeur Fabrice Wallois, directeur du GRAMFC de l’UPJV et chef du service d’exploration fonctionnelle du système nerveux pédiatrique du CHU Amiens-Picardie.

Déceler d'éventuels troubles


Avec ce nombre important d'électrodes, qui couvrent l'ensemble du cerveau du bébé, les médecins ont pu extraire des informations qui n’étaient pas décelables avec les casques à 11 ou 64 électrodes. Objectif, tenter déceler les éventuels troubles neuro-développementaux, frésuents chez les bébés nés prématurément. 

Ces progrès permettent de développer de nouveaux outils pour mieux comprendre les pathologies associées à la prématurité telles que les problèmes de maturation cérébrale, les convulsions, la souffrance neurologique ou l’épilepsie…, premières causes d’handicap de l'enfant. 

Un service unique au monde


Le service d’exploration fonctionnelle du système nerveux pédiatrique (EFSN pédiatrique) est aujourd’hui le seul service ainsi spécialisé en France et dans le monde. Au sein de ce service, 3000 enfants ont bénéficié de la réalisation d’un EEG standard en 2016. Durant cette même période, plus de 60 EEG HR (haute résolution) ont été réalisés chez des enfants, dont la moitié chez le nouveau-né.

Cet examen a pour ambition de faire partie intégrante des examens de routine clinique et de recherche au même titre que l’EEG "classique" à 11 électrodes, réalisé quotidiennement au CHU Amiens-Picardie.
 

Sur le même sujet

Lille : les riverains toujours inquiets malgré le démantèlement d'un important trafic de drogue

Près de chez vous

Les + Lus