La grogne monte chez les parents d'élèves de l'école Jean Macé à Amiens

© Capture Google Streetview
© Capture Google Streetview

Des classes surchargées, des fuites d'eau lorsqu'il pleut... les conditions d'accueil des élèves de l'école primaire Jean Macé, à Amiens, choquent leurs parents. Une action est prévue jeudi matin.

Par Quentin Vasseur

"C'est un cas classique de rentrée compliquée" résume Caroline Sevin. Comme les autres parents d'élèves de l'école Jean-Macé d'Amiens, elle alerte depuis l'an dernier sur les sureffectifs des classes, en vain


Les enfants sont en moyenne 29 élèves par classe


Fuites d'eau sur des gaines électriques


"Du CP au CM2, les enfants sont en moyenne 29 élèves par classe." Faute de place dans les classes, les élèves doivent mettre leur cartable dans le couloir et les enseignants peinent à se frayer un chemin. De quoi compliquer une évacuation de l'établissement.

Et la goutte d'eau, lors d'une réunion mardi soir : une fuite provoquée par la pluie génère une flaque d'eau près des gaines électriques. 


Des inquiétudes dès avril

Dans le quartier, les élèves qui terminent l'école maternelle sont dirigés vers deux écoles primaires séparées par quelques centaines de mètres. Selon leur adresse, les élèves arrivent en CP à l'école Jean Macé ou à l'école Noyon.

En avril, le corps enseignant de Jean-Macé prévient les parents : 38 élèves devraient arriver en CP à la rentrée scolaire 2017. "Nous avons pris contact avec l'inspecteur et lui avons témoigné notre inquiétude" explique Isaure Boitel, représentante des parents d'élèves. 

Mais ouvrir une classe serait "très compliqué et cela coûte très cher" lui répond l'inspecteur. Pour équilibrer les effectifs entre les deux établissements, la mairie et l'inspection se réunissent pour sélectionner 15 familles à qui offrir le choix, par courrier, d'opter pour l'une ou l'autre des deux écoles.


Deux écoles à fusionner


Mais la réunion a lieu à la mi-mai et ledit courrier ne leur est transmis qu'en juin, via l'école. Les familles refusent.

L'inspection et la mairie dès lors "se défendent en disant qu'elle a prévenu les familles", mais "se sont engagés à compter le nombre d'élèves à al rentrée et d'ouvrir si la moyenne atteint le 'seuil d'ouverture' de 29 élèves par classe"

Les élèves qui entrent cette année en CP sont complètement sacrifiés


À la rentrée, on compte 145 élèves pour cinq classes, soit une moyenne de 29, "pourtant ils n'ont pas décidé d'ouvrir" déplore Isaure Boitel. Car le rectorat a une autre idée en tête : "ils veulent profiter du départ en retraite du directeur de l'école Noyon pour proposer la fusion des deux écoles".


Un cortège vers le rectorat


CP, CE1 et CE2 à Jean Macé, CM1 et CM2 à Noyon, plus de problèmes de place et un poste de directeur en moins, la solution miracle ? Sauf qu'il faudra encore attendre une année supplémentaire. "Les élèves qui entrent cette année en CP sont complètement sacrifiés."

Les parents d'élèves de l'école Jean-Macé ont lancé ce mercredi une pétition qui a récolté 193 signatures en une journée. Impossible de savoir combien de parents pourront se libérer jeudi 13 au matin, mais leur objectif est clair : "former un convoi avec les parents qui le peuvent et se rendre au rectorat pour présenter cette pétition."

Mobilisation des parents d'élèves de l'école Jean Macé à Amiens
Avec Isaure Boitel, représentante des parents d'élèves - Ecole primaire Jean Macé d'Amiens et Anne-Sophie Gessler, parent d'élèves/Reportage de Ozlen Unal et Christelle Sivatte - France 3 Picardie




Sur le même sujet

Mobilisation des parents d'élèves de l'école Jean Macé à Amiens

Près de chez vous

Les + Lus