VIDEO. ASC/LOSC. Un supporter lillois témoigne : “J’étais écrasé et en train de suffoquer”

Antoine était "aux premières loges" lorsque la barrière s'est affaissée samedi 30 septembre au Stade de la Licorne. / © MAXPPP / FRED DOUCHE & France 3
Antoine était "aux premières loges" lorsque la barrière s'est affaissée samedi 30 septembre au Stade de la Licorne. / © MAXPPP / FRED DOUCHE & France 3

Antoine Regent était au Stade de la Licorne samedi 30 septembre. Il se trouvait parmi les supporters à la chute de la barrière de sécurité qui s'est écroulé à l'ouverture du score en blessant 29 supporters du LOSC.

Par Quentin Vasseur avec Yves Asernal

Le black-out. Quand Antoine Régent se réveille dans un camion de pompiers en route vers le CHU d'Amiens, il ne se souvient pas des dernières minutes. "J’ai juste un souvenir, c’est que deux policiers m’ont porté."

J'ai eu carrément un trou noir


"Forcément, on se demande ce qui se passe. Là j’ai eu carrément un trou noir. Je savais même plus ce que j’avais fait" explique le jeune homme.

Puis les souvenirs reviennent. Nous sommes à la 14e minute du match Amiens SC - LOSC, au Stade de la Licorne. "On marque le but, toute la tribune descend vers le bas, sauf qu’avec le poids, y a la barrière qui lâche."

Il devait y en avoir une centaine au-dessus de moi


ASC/LOSC : "J’étais écrasé et en train de suffoquer" Le témoignage d'un supporter Lillois
Antoine Régent, supporter du LOSC blessé au Stade de la Licorne - France 3 Nord-Pas-de-Calais - Yves Asernal et Bruno Espalieu. Montage de Bertrand Deleporte.


Les supporters tombent sur la pelouse, "moi aussi, puisque j’étais aux premières loges". "J’étais écrasé et en train de suffoquer. Il devait y en avoir une centaine au-dessus de moi".

J’ai commencé à faire un malaise


Puis la sécurité et les stadiers interviennent pour aider les supporters à se relever. "J’ai eu des propos cohérents, tout allait bien." Le fan du LOSC rassure ses parents au téléphone, puis passée l'adrénaline, "j’ai commencé à faire à malaise"


À l'hôpital, le verdict tombe : "Un petit traumatisme crânien", un écrasement thoracique ainsi que deux entorses à la cheville et au genou. Sa convalescence devrait durer "un petit mois, et après la tête c’est un peu plus long, forcément."



Débat dans "45 minutes", le talk sans concession sur le foot dans les Hauts-de-France, lundi soir à 19h30 en direct sur Facebook.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Pas-de-Calais : une baisse de la taxe foncière pour les victimes de la pollution de Metaleurop

Près de chez vous

Les + Lus