Whirlpool : après la signature de l'accord de reprise, les salariés restent vigilants

Les salariés sont Whirlpool sont désormais rassurés, après la signature de l'accord entre la direction et l'industriel picard Nicolas Decayeux. Pourtant, beaucoup attendent de voir si les engagements pris se concrétiseront en juin prochain.

Par Quentin Vasseur

On devine le soulagement chez les salariés de Whirlpool après la signature ce mardi 12 septembre de l'accord de reprise entre le repreneur Nicolas Decayeux et la direction du site amiénois, devant sauver 250 emplois sur les 280 du site.

On reste toujours sur la méfiance


Pourtant, il n'est pas encore question de relâcher sa vigilance, surtout à la CGT, dont le délégué du presonnel Antonio Abrunhosa confie : "On reste toujours sur la méfiance. Maintenant on va voir si les engagements vont jusqu'au bout et sont tenus".

Whirlpool : après la signature de l'accord de reprise, les employés restent vigilants
Intervenants: Patrice Sinoquet, délégué syndical CFDT et secrétaire du CHSCT ; Antonio Abrunhosa, Délégué du personnel - CGT -  Reportage de Jean-Pierre Rey et Thomas Porlon. Montage de Cédric Delangle.

On va pas faire la fine bouche !


Et même si le sauvetage de ces emplois exigera des salariés une plus grande flexibilité, selon l'accord, d'autres ne cachent pas leur soulagement.

"Aujourd'hui s'il y a quelqu'un qui a quelque chose d'autre à nous proposer en France, je pense que ça se saurait !" confie Patrice Sinoquet, délégué syndical de la CFDT. "On va pas faire la fine bouche ! On va y aller et puis on va y croire"

L'usine devra arrêter de fabriquer des sèche-linges en juin 2018 et se consacrera ensuite aux accumulateurs et au mobilier urbain. Comme le souligne le délégué de la CGT, "en juin 2018 on aura le cœur beaucoup plus léger."

A lire aussi

Sur le même sujet

"Silence ça pousse" tourné à Amiens

Près de chez vous

Les + Lus