Quand la presse anglaise découvre la Baie de Somme

L'entrée du port de Saint-Valéry-sur-Somme. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP
L'entrée du port de Saint-Valéry-sur-Somme. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP

Un journaliste du célèbre quotidien anglais The Independent fait l'éloge de la Baie de Somme, "bucolique, quelque peu nostalgique et mystérieuse", et déplore que les Britanniques ne connaissent pas assez cette région pourtant si proche d'eux. 

Par Richard Duclos

Dans son supplément consacré aux Hauts de France vus par la presse étrangère, l'hebdomadaire Courrier international a repéré l'article d'un journaliste anglais, paru dans le journal The Independent.

Dans cet article, le reporter Gerard Gilbert vante le charme méconnu de la Baie de Somme, qu'il décrit comme une "région bucolique, quelque peu nostalgique et mystérieuse, humide mais dominée par le ciel".

Semble-t-il conquis par la région, le journaliste exprime ses regrets : "les touristes britanniques ont tendance à ignorer la région, à part pour faire le plein à l'excellente station-service sur l'A16". Il s'étonne ainsi de ne pas avoir croisé davantage de ses compatriotes durant son voyage, alors que l'endroit est "si pittoresque et si accueillant".

"Coupé du reste du monde"


Le journaliste évoque la riche histoire de la région, de Guillaume le Conquérant à la Seconde Guerre Mondiale, en passant par Jeanne d'Arc et la bataille de la Somme. Dans son petit guide de la baie de Somme, il décrit Cayeux et ses célèbres cabines de plage blanches, un endroit où l'on se sent, comme dans beaucoup d'autres endroits des environs, "coupé du reste du monde". Pour lui, Brighton-les-Pins, "collection de maisons de vacances dispersées dans les dunes de sable", "pourrait séduire un réalisateur de films indépendants à la recherche de lieux inhabituel."

Gerard Gilbert met toutefois en garde les touristes : "La Baie de Somme est un piège mortel potentiel pour ceux qui ne se méfient pas", prévient-il, faisant allusion aux sables mouvants et aux marées. Et de conseiller : "informez peut-être vos proches d'où vous allez."


Le familistère de Guise, "prouesse architecturale"

Dans ce même numéro, Courrier International a relevé l'éloge du familistère de Guise, dans l'Aisne, fait par un journaliste allemand. Joseph Hanniman présente le familistère comme une prouesse architecturale, l'oeuvre d'un "prophète", Jean-Baptiste André Godin, dont les 200 ans de sa naissance sont célébrés cette année. Ce familistère témoigne d'une époque où l'on rêvait d'harmonie, écrit le journaliste, le site de production devenant la base d’une société harmonieuse.

Sur le même sujet

Reportage vintage "les miss"

Près de chez vous

Les + Lus