Vimeu : un clip en hommage aux victimes des attentats de Paris

© L’Éclaireur du Vimeu
© L’Éclaireur du Vimeu

Il y a deux ans jour pour jour, les attentats de Paris faisaient des dizaines de victimes. Depuis, les hommages se multiplient. Comme celui du chanteur picard Loïc Avisse, avec son clip "J'irai où le vent me mène".

Par Célia Mascre

Montrer que la vie continue et mettre en avant les belles choses. C'est l'objectif commun de l'équipe qui a gravité autour de Loïc Avisse, originaire de Cayeux-sur-mer, pour la réalisation du clip "J'irai où le vent me mène". 

"L'univers du clip est basé sur des moments de vie, frais et spontanés, la vie continue malgré tout, ce thème nous concerne tous de près comme de loin il était important de ne pas faire de la récupération avec des images fortes ou en rapport direct mais de le transposer dans la vie de tous à chacun afin d'en apporter une vision unique parmi les milliers ressenties", confie le réalisateur du clip Christophe Geneviève, avec qui Loïc a déjà eu l'occasion de travailler. 


Dans ce clip, Loïc est bien entouré. D'abord de Vanessa Lottin, une Vimeusienne âgée d’une vingtaine d’années. "Je souhaitais être accompagné d’une chanteuse pour donner notamment du caractère dans l’interprétation sur cette thématique forte," explique Loïc.

Mais aussi d'Audrey, une comédienne que l'on suit tout au long du clip : "ce qui m'a séduit c'est le thème abordé qui parle à tout le monde, la chanson qui est très entraînante et le fait que chacun puisse amener ses idées pour la réalisation du clip. Le tout s'est fait très simplement et dans la bonne humeur ce qui est important à mes yeux, ce fût un plaisir de travailler avec toute l'équipe", partage l'actrice.

Trois types de lieux


Les connaisseurs auront certainement reconnu les différents lieux où ont été tournés les différents plans de la vidéo. L'équipe est partie d’une magnifique fresque qui se trouvait sur la ville d’Eu réalisée par un artiste graffeur Johann Grenier, une peinture sur mur que l’on retrouve au début du clip. Trois types de lieux bien différents font vivre le clip : l’urbain, la nuit et la nature. Pour le côté "urbain", les villes d’Eu et du Tréport, le côté "nuit" et "festif", Mers-les-Bains avec son Casino. Enfin, pour la partie "nature" l'équipe s'est tournée sur St-Quentin-Lamotte et son célèbre hameau du Bois de Cise. 

Force et détermination

Que retenir de cette vidéo, finalement ? "Un message qui se veut avant tout porteur d’espoirs et de valeurs telles que la fraternité, la solidarité mais surtout ne pas craindre cette barbarie. C’est tout à fait normal d’appréhender mais la vie est tellement courte et belle qu’il faut en profiter au lieu de chercher des problèmes, de se compliquer les choses… Que les gens retiennent qu’il faut vivre pleinement, que les gens aient confiance en la vie, qu’ils portent un sourire intérieur et extérieur. Je voulais un message optimiste et à la fois simple mais avec de la détermination, de la force", conclut Loïc.

Et le chanteur ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Loïc va interpréter deux morceaux au Casino de Mers-les-Bains le samedi 7 octobre lors du concours Nabila Maquillage. Ensuite, l’objectif avant la fin de l’année est d’enregistrer deux autres morceaux en studio. 

A lire aussi

Sur le même sujet

13-Novembre : le groupe Cap'tain Boogy dévoile un clip en hommage aux victimes des attentats

Près de chez vous

Les + Lus