publicité

Marseillan : un jeune homme meurt tué d'un coup de fusil

Vers 5 heures, ce dimanche matin, un jeune homme de 23 ans a été tué d'un coup de fusil dans le quartier de Maldormir, à Marseillan. Le corps a été transféré à l'Institut Médico Légal pour être autopsié. L'enquête de gendarmerie se poursuivait toujours sur place en fin de matinée.

  • Par Valérie Luxey
  • Publié le 14/02/2016 | 11:07, mis à jour le 14/02/2016 | 12:02
Les faits se sont produits chemin de la Pinède, dans le quartier de Maldormir, à Marseillan © Carine Alazet F3 LR

© Carine Alazet F3 LR Les faits se sont produits chemin de la Pinède, dans le quartier de Maldormir, à Marseillan

Vers 5 heures, ce dimanche matin, un jeune homme de 23 ans est décédé d'un coup de fusil à Marseillan (Hérault). Les faits se sont déroulés dans une propriété privée du quartier de Maldormir, entre l'étang de Thau et la voie ferrée, un lieu-dit en voie de cabanisation où la victime résidait, sur l'une des parcelles.
Un important dispositif de gendarmerie était toujours sur place dans la matinée de ce 14 février 2016 © Carine Alazet F3 LR

© Carine Alazet F3 LR Un important dispositif de gendarmerie était toujours sur place dans la matinée de ce 14 février 2016


Autopsie en cours

En fin de matinée, les enquêteurs de la gendarmerie et les spécialistes de l'identité judiciaire étaient toujours sur place, au bout de ce chemin de la Pinède qui finit en bordure de la voie de chemin de fer. C'est ce qu'ont constaté nos journalistes sur place Carine Alazet et Bruno Pansiot-Villon, à qui le procureur de la République de Béziers, Yvon Calvet, a indiqué que le corps avait été transféré à l'Institut Médico Légal pour y être autopsié.
Un jeune homme de 23 ans tué par arme à feu à Marseillan

Un homme de 23 ans a été tué d'un coup de fusil ce 14 février 2016 dans le quartier de Maldormir, à Marseillan (Hérault). L'enquête est en cours.


Un quartier théâtre d'un trafic de voitures en 2013

En 2013, le quartier de Maldormir avait été le théâtre d'une vaste opération de gendarmerie visant à démanteler un trafic de véhicules volés et maquillés. 3 personnes avaient été mises en examen. Plusieurs véhicules, dont des camions, ainsi que l'argent liquide avait été saisis.

les + lus
les + partagés