publicité

Un requin pèlerin de 7 mètres observé au large entre Palavas et Frontignan

L’association Ailerons qui travaille sur les requins de Méditerranée, nous a transmis cette vidéo d'un requin pèlerin filmé samedi dernier, au large de Palavas, dans l'Hérault. Une espèce rare et en danger d’extinction. C'est le plus grand poisson de Méditerranée.

  • Par Fabrice Dubault
  • Publié le , mis à jour le
Au large entre Palavas et Frontignan (Hérault) - un requin pèlerin de 7m de long - 26 mars 2016. © DR capture vimeo

© DR capture vimeo Au large entre Palavas et Frontignan (Hérault) - un requin pèlerin de 7m de long - 26 mars 2016.


C'est la première observation d'un requin pèlerin en Méditerranée en 2016.
Des images rares filmées par des plaisanciers, samedi 26 mars à 10h, au large, à 10 kilomètres entre Palavas et Frontignan.

video requin palavas 26/03/2016

En 2015, seulement 3 observations de cette espèce de squales ont été enregistrées en Méditerranée.

Au large entre Palavas et Frontignan (Hérault) - un requin pèlerin de 7m de long - 26 mars 2016. © DR capture sur vimeo

© DR capture sur vimeo Au large entre Palavas et Frontignan (Hérault) - un requin pèlerin de 7m de long - 26 mars 2016.


Le spécimen vu au large de l'Hérault, ce week-end de Pâques, est le même que celui ci-dessous, photographié en 2012, au large des côtes françaises. Sa longueur est estimée à environ 7 mètres.

illustration © DR

© DR illustration


Retrouvez le site de l'association ailerons.

Le requin pèlerin est une espèce aujourd’hui en danger d’extinction

Les rencontres avec le requin pèlerin Cetorhinus maximus sont très rares. En effet, l’espèce est aujourd’hui classée comme vulnérable face à l’extinction par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature.
Le requin pèlerin est facilement reconnaissable de par sa grande bouche, sa haute nageoire dorsale ainsi que par son comportement paisible en surface. Ce poisson qui peut atteindre près de 12 m passe une grande partie de son temps en surface la bouche ouverte à filtrer d’immenses quantités d’eau pour en extraire le plancton.

Afin de mieux connaitre cette espèce en danger, l’association AILERONS soutient sur la côte méditerranéenne française le programme de sciences participatives historique de l’association APECS basée à Brest.
les + lus