Un millier de ruches décimées dans les Pyrénées-Orientales

Des molécules neuro-toxiques ont été retrouvées dans des ruches catalanes dont les abeilles étaient atteintes de surmortalité. Les apiculteurs pointent du doigt les pesticides. Les agriculteurs réclament des analyses plus poussées. Elles sont en cours.

  • Par Valérie Luxey
  • Publié le , mis à jour le
Les abeilles meurent en masse dans les ruches des Pyrénées-Orientales © F3 LR

© F3 LR Les abeilles meurent en masse dans les ruches des Pyrénées-Orientales

Dans les Pyrénées-Orientales, la surmortalité des abeilles atteint un tel taux que les apiculteurs ont réclamé des analyses. Leur résultat est sans appel : des molécules neuro-toxiques ont été retrouvées dans les ruches. Un millier d'entre elles ont déjà été décimées.

Nouvelles analyses en cours

Pointés du doigt par la profession : les pesticides. Alertée, la chambre d'agriculture prône des recherches plus poussées avant d'envisager des mesures. Elles sont en cours.
Nors reporters Céline Llambrich et Alain Sabatier sont allés enquêter sur place.

Un millier de ruches perdues dans les Pyrénées-Orientales

De récentes analyses lient la surmortalité des abeilles catalanes à la présence de molécules neuro-toxiques dans les ruches. Les apiculteurs pointent du doigt les pesticides, les agriculteurs réclament de nouvelles recherches.

 

les + lus
les + partagés