publicité

Décès d'Alain Mimoun: le marathonien était très attaché à la France et aussi à la Corrèze

Alain Mimoun, fatigué depuis de longues semaines, est mort hier soir à son domicile de Champigny en région parisienne à 19h

  • Par Christian Bélingard
  • Publié le 28/06/2013 | 11:14, mis à jour le 28/06/2013 | 18:40
Alain Mimoun est décédé à l'âge de 92 ans. Ici une photo prise pour ses 90 ans à Champigny-sur-Marne où il brandit le drapeau tricolore © AFP PHOTO/Bertrand Langlois
© AFP PHOTO/Bertrand Langlois Alain Mimoun est décédé à l'âge de 92 ans. Ici une photo prise pour ses 90 ans à Champigny-sur-Marne où il brandit le drapeau tricolore
Alain Mimoun, de son ancien nom O'Kacha Mimoun, est un ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale et un athlète français, né le 1er janvier 1921 à Maïder ( Algérie).  Il est particulièrement connu pour sa victoire au marathon des Jeux olympiques d'été de 1956 à Melbourne.

Athlète français le plus médaillé, Alain Mimoun a remporté au cours de sa carrière 32 titres de champion de France, mi-distance, longue distance, cross et marathon entre 1947 et 1966.

Il a remporté 4 médailles olympiques :

  • or : marathon 1956 (JO de Melbourne) 
  • argent : 5.000 m en 1952 (JO d'Helsinki)
  • argent : 10.000 m en 1952 (JO d'Helsinki)
  • argent : 10.000 m en 1948 (JO de Londres)
Champion du monde de cross en 1949, 52, 54 et 56

Mimoun est resté toute sa vie très attaché à la France. Il a été décoré par quatre Présidents de la République française : Commandeur de la Légion d'honneur puis grand officier de la Légion d'honneur en 2007, de l’Ordre national du Mérite, commandeur de l’Ordre du Mérite sportif. 


Un attachement corrézien


Les liens d'Alain Mimoun avec la Corrèze sont anciens. Marié à une Corrézienne, il est toujours resté fidèle à Bugeat où il possède une résidence. Il a également vu se développer le centre sportif départemental de Bugeat où viennent régulièrement se mettre au vert les champions français de toutes disciplines avant les compétitions importantes. C'est également en Corrèze qu'il avait noué des liens de sympathie avec l'ancien président de la République Jacques Chirac.

VIDEOS. Retrospective de la carrière d'Alain Mimoun (J.M. Jonquard) - Réaction de Bernadette Chirac à Tulle (28-06-2013) - Mimoun à Lisieux (2009) - Les 50 ans du marathon de Melbourne (2006) -  Mimoun: réaction à la mort de Zatopek (2000) - portrait Alain Mimoun (2000)

Parmi les autres nombreuses réactions au décès d'Alain Mimoun, celle du président du conseil régional du Limousin, Jean-Paul Denanot :

 J’apprends avec tristesse la disparition d’Alain Mimoun. Ce grand champion est entré au panthéon du sport français en remportant notamment l’épreuve du marathon aux Jeux Olympiques de Melbourne en 1956. Au-delà de son palmarès, Alain Mimoun était un ami du Limousin, corrézien de cœur, sa contribution à la construction du centre sportif départemental à Bugeat, qui accueille les sportifs français de toutes disciplines fut essentielle. Ses exploits et son œuvre resteront gravés dans nos mémoires. J’adresse mes sincères condoléances, à sa famille et à ses amis.


 





 

les + lus

les + partagés