Le N.A.R.G. s'invite au sommet de l'élevage et se déclare pour les municipales de Guéret

Des membres du collectif contre l'abattoir rituel de Guéret ont cette après-midi interpellé François Hollande et Stéphane Le Foll sur les thèmes de la maltraitance animale en milieu rural et de l'étiquetage de la viande.

  • Par Cécile Gauthier
  • Publié le , mis à jour le
Aurore Lenoir porte-parole du collectif N.A.R.G. au sommet de l'élevage cet après-midi © image France 3 Auvergne

© image France 3 Auvergne Aurore Lenoir porte-parole du collectif N.A.R.G. au sommet de l'élevage cet après-midi

Aurore Lenoir coordinatrice et porte-parole du collectif N.A.R.G. (Non à l’Abattoir Rituel de Guéret) s’est aujourd’hui rendue accompagnée de deux autres membres de son association à Clermont-Ferrand à l’occasion du sommet de l’élevage dans le but de rencontrer François Hollande.

La jeune femme a pu effectivement discuter quelques minutes avec le président et son ministre de l’agriculture Stéphane Le Foll.

« j’ai tout d’abord abordé le problème de la maltraitance du bétail dans nos campagnes. Le monde rural est en crise et en Creuse cela se ressent, de plus en plus de cas de troupeaux laissés à l’abandon sont à déplorer, mon association de protection animale traite en ce moment plusieurs cas» explique Aurore Lenoir, «ils m’ont écoutée mais lorsque j’ai abordé le thème de l’abattage sans étourdissement la conversation a tourné court, le président s’est détourné et le ministre m’a dit -ce n’est pas bien ce que vous faites-»

Interrogée par nos confrères de France 3 Auvergne la porte-parole du N.A.R.G. explique que la question du non étourdissement n'a pas été suffisamment débattue entre l'Etat et les chefs religieux, expliquant qu'il doivent trouver un consensus afin de permettre un abattage rituel sans souffrance animale. Elle replace également l'action de son collectif dans une démarche de protection des animaux et d'information du consommateur, souhaitant un étiquetage obligatoire. Et déplore l'instrumentalisation de son action par certains partis politiques.

Aurore Lenoir confirme également son projet de présenter une liste électorale au nom du N.A.R.G., elle sera en tête de cette liste pour les prochaines municipales à Guéret. « il s’agit d’une liste apolitique, libre de toute étiquette, ayant pour seul but de porter sur la place publique le débat concernant l’étiquetage sur le mode d’abattage pour toute viande commercialisée afin de renseigner le consommateur ».

Aurore Lenoir porte-parole du collectif N.A.R.G.
VIDEO. Interview Aurore Lenoir collectif N.A.R.G. au sommet de l'élevage

interview réalisée par France 3 Auvergne


  • Lutte contre la radicalisation : réunion en préfecture de Limoges

    Pour sensibiliser tous les acteurs de l'éducation nationale, les services sociaux et les familles, une réunion se tenait ce vendredi 23 septembre à la Préfecture de Limoges. Objectif : savoir détecter les premiers signes et lutter contre ce phénomène inquiétant.

    Mis à jour le 23/09/2016
  • En Limousin, les quartiers ont du talent

    Le prix « Talents des Cités » récompense chaque année des initiatives nées dans des quartiers dits "difficiles". Pour y encourager la création, montrer que ces quartiers peuvent être sources de richesses. Rencontre avec deux lauréates récompensées cette année. 

    Mis à jour le 23/09/2016
  • Une nuit avec les correspondants de soirée à Limoges

    Les médiateurs de quartiers règlent les conflits au quotidien. Présentes en journée à Limoges depuis 2002, les équipes ont été renforcées en 2011 avec la mise en place de correspondants de soirée. Ils sont 13 à intervenir chaque soir entre 18h et 1 heure du matin à Limoges.

    Mis à jour le 21/09/2016
  • "Osez le féminisme" lance une antenne à Rennes

    L'association "Osez le féminisme" s'implante en Bretagne. Ce mercredi, elle lance son antenne à Rennes au CRIJ 4 bis Cours des Alliés à 20h30. Six femmes ont décidé de s'investir et espèrent que d'autres se joindront à elles pour combattre les injustices sexistes. 

    Mis à jour le 28/09/2016
  • Les personnels de l'administration pénitentiaire réagissent contre les violences

    Les syndicats Cgt et Fo demandent aux personnels des centres de détention et maisons d'arrêt de Normandie, de retarder d'1/4 d'heure, les prises de service. Une action nationale,prévue jeudi destinée à protester contre les agressions dont sont victimes les agents de la pénitentiaire.

    Mis à jour le 28/09/2016
  • A Bastia, les boues d’épuration en attente de traitement

    Depuis 15 jours, les boues d'épuration de la Communauté d'Agglomération de Bastia ne peuvent plus être traitées sur l'île. La société qui s'en occupait a fermé. Les autorités sont à la recherche d'autres solutions locales mais face à une situation critique, ils envisagent l'exportation.

    Mis à jour le 28/09/2016
les + lus
les + partagés