publicité

Passages de grues cendrées sur le Limousin : v'là le soleil ?

Les témoignages affluent : les grues cendrées sont de retour... Beaucoup de vols ont été constatés au-dessus du Limousin. En ce 25 février, elles ne sont pas en avance, mais disons qu'elles ne sont pas en retard. Signe d'un printemps soudain ? 

  • Par Hélène Abalo
  • Publié le
© D.Papon - F3Limousin

© D.Papon - F3Limousin

Il suffit parfois de lever les yeux au ciel ... ou de consulter le site de la LPO de Champagne-Ardenne. La ligue de protection des oiseaux de cette région, particulièrement impliquée avec la réserve du Lac du Der observe en effet de près la migration des grues cendrées. Ainsi, on apprend que le 24 février, 8 800 grues ont été comptabilisées en fin de journée au-dessus de la Dordogne. (voir la carte). Et forcément, elles passent par le Limousin !

Cette migration de printemps, qui va permettre aux volatiles de rejoindre les zones de reproduction dans le Nord de l'Europe a vraiment débuté fin janvier avec les premiers mouvements d'ampleur. Les observateurs ont même constaté des mouvements... dans les deux sens : les unes descendant encore vers le Sud et d'autres remontant déjà vers le Nord, mais c'est bien en cette fin février que cette migration est la plus importante. Elle n'est pas précoce, mais elle n'est pas tardive non plus.

Le Limousin bien placé ! 

La région est très concernée par ces vols migratoires et c'est l'ensemble du territoire qui est régulièrement survolé, même si ces couloirs de migrations passent davantage en Haute-Vienne et en Creuse. D'après la LPO,  la majorité des 200 000 grues cendrées qui hivernent en Espagne passent par le Limousin, à l'aller comme au retour. 

En Y ou en V

Le vol de la grue cendrée se remarque facilement grâce à deux indices : un vol groupé en V ou en Y et des cris caractéristiques que certains associent à des "grou... grou...". En cette période de l'année, leur migration est annonciatrice de l'arrivée prochaine du printemps. 

L'actu de votre région en vidéo

Lost In Limoges en déficit

Pour sa première édition le festival Lost In Limoges enregistre un déficit. Celui ci n'est pas d'ordre à compromettre la pérennité de l'évènement selon les organisateurs. Reportage le 24 août 2016 à Couzeix (Haute-Vienne). Intervantsn : Christophe Bize (président du festival), Philippe pécher (adjoint au maire de Couzeix en charge de la culture), Fabrice Escure (vice-président du Conseil départemenatl de la Haute-Vienne en charge de la culture).

Caroline Huet, Pauline Louvet, Sébastien Passelergue

© France 3 Limousin

les + lus
les + partagés