publicité

Archives filmées de 14-18 : la vie et la mort des soldats en Meurthe et Moselle

La mission du centenaire propose sur internet un film exceptionnel tourné par un amateur en 1915 après les combats entre soldats allemands et français à Bois-le-Prêtre, près de Pont-à-Mousson. Archives étonnantes d'une vie quotidienne des soldats confrontés à la mort. Un témoignage inédit.

  • Par Hélène Messang
  • Publié le 18/02/2014 | 13:00, mis à jour le 27/04/2014 | 10:32
© BDIC
© BDIC
Dans sa mission de la connaissance sur la Grande Guerre, la Mission du Centenaire 14-18 a publié sur son site internet un document étonnant et exceptionnel. Il s'agit d'images filmées en 1915 en Meurthe-et-Moselle après les combats de Bois-le-Prêtre. Laurent Véray, historien du cinéma, interrogé par Le Monde, explique qu'il a vu ce film pour la première fois en 2009. Ce rush* vient alors d'être confiés à la BDIC (Bibliothèque de documentation internationale contemporaine). Pour lui, il s'agit d'un document original car on y voit des soldats confronter directement à la mort de masse. On les voit notamment empiler des corps sur une charrette. Sans doute la scène la plus particulière du film.


*Rush :  ensemble de prises de vues sans montage

Après les combats de Bois-le-Prêtre - BDIC - (extrait)


Du film au cinéma
 
Toujours selon Laurent Véray, cette scène de la charrette, tournée à la Croix des Carmes a été reprise au cinéma dans le film de Jean Aurel "14-18" de 1963. Il suppose que le réalisateur, en effectuant des recherches pour la réalisation de son long-métrage, a pu utiliser ces archives dans son documentaire avant qu'elles ne retombent dans l'oubli pour rejaillir à nouveau comme un témoignage inédit. Il se pourrait même, hypothèse de l'historien, que les rayures que l'on aperçoit sur cette séquence soient dues à ce visionnage.

Bois-le-Prêtre :  des combats et un général

Le général Henri Lebocq

Plusieurs éléments ont permis de définir les lieux où  ont été tournées ces images.
D'abord une lettre qui date probablement du dépôt du film. Une lettre dans laquelle une femme parle de son frère ayant combattu dans le secteur de Pont-à-Mousson. Ensuite certaines images qui permettent d'identifier le village de Jezainville. Enfin, un plan du général Lebocq qui commandait alors 73ème  division qui mena plus d'une centaine d'offensives au Bois-le-prêtre d'octobre 1914 au 15 août 1915. Des combats qui firent plus de 7000 tués du côté français, autant du côté allemand. Bois-le-Prêtre prit alors le surnom de "Bois des veuves".



 

Après les combats de Bois-le-Prêtre

L'intégralité de ce film est à consulter sur le site internet de la Mission Centenaire 14-18. Vous pourrez aussi y lire les détails sur l'histoire de ces images rares. 

les + lus

les + partagés