publicité

20 migrants de Calais accueillis en Meuse ce mardi 2 février 2016

La préfecture de la Meuse annonce mardi 2 février 2016 l'arrivée de vingt migrants en provenance de Calais. Ils sont répartis pour moitié à Verdun et moitié à Bar-le-Duc, dans l'attente des résultats de leur demande d'asile en vue d’obtenir le statut de réfugié.

  • Par Jean-Christophe Dupuis-Remond
  • Publié le , mis à jour le
© MaxPPP

© MaxPPP

20 migrants vivant dans la jungle de Calais vont arriver par bus en Meuse mardi 2 février 2016. Ces personnes, tous demandeurs d'asile, seront réparties entre Verdun et Bar-le-Duc où elles attendront  la décision de l'administration française sur leur demande d’asile en vue d’obtenir le statut de réfugié


Face à la situation migratoire à Calais, et notamment les questions de sécurité et de santé pour les personnes qui s’y trouvent, le Gouvernement a décidé que chaque migrant présent à Calais devait pouvoir, s’il en manifestait le souhait, bénéficier d’une mise à l’abri sur le territoire. Communiqué de la préfecture de la Meuse.


Selon la préfecture, l’objectif de cette mesure "consiste à offrir aux personnes qui le souhaitent un temps de répit, dans des conditions stables et rassurantes, au cours duquel elles pourront bénéficier d’un suivi sanitaire et social, prendre la mesure de leur situation et reconsidérer leur projet d’immigration afin de sortir de l’impasse dans laquelle elles se trouvent.

Les vingts personnes accueillies en Meuse ont "fait le choix de quitter la Lande de Calais" et "exprimé l’intention de déposer une demande d’asile".

Pendant leur durée de séjour, ces personnes seront accompagnées, par l’Association Meusienne d’Information et d’Entraide, le Centre Social de l’Argonne et l’AMATRAMI, tous partenaires de l’État en termes d’accompagnement des demandeurs d’asile.

L'actu de votre région en vidéo

Canicule : de la glace pour les animaux de Sainte-Croix

La forte chaleur va durer, jusqu’à la fin de la semaine en Lorraine avec 36° annoncés localement en journée et au moins 20° la nuit. Dur pour tous, y compris les animaux. Au parc animalier de Sainte-Croix à Rhodes en Moselle où vivent 130 espèces, 7 d'entre-elles viennent du grand Nord et sont particulièrement sous surveillance.

Perrine Ketel et Arnauld Salvini

© France 3 Lorraine

les + lus