[reportage] Qui sont les nouveaux bénéficiaires des restos du coeur ?

Chaque année, le nombre de bénéficiaires des restos du coeur augmente. Et si certains profils ne changent pas, l'association accueille aussi désormais de plus en plus d'étudiants et de retraités.

  • Par Laurence Boffet
  • Publié le , mis à jour le
Aux restos du coeur de Haute-Garonne. © France 3 Midi-Pyrénées

© France 3 Midi-Pyrénées Aux restos du coeur de Haute-Garonne.

Le nombre de bénéficiaires des restos du coeur augmente chaque année. En Haute-Garonne, la moitié d'entre eux sont des mères isolées, des chômeurs, des travailleurs pauvres et des bénéficiaires du RSA. Mais l'association accueille aussi de nouveaux profils : les étudiants et les retraités.

Qui sont ces nouveaux bénéficiaires ? Le reportage de France 3 Midi-Pyrénées :

Les nouveaux bénéficiaires des restos du coeur

 

  • À Gabaston, le budget alloué à l'école asphyxie la mairie

    À Gabaston, près de Pau, un écolier sur deux réside dans une autre commune. Pour ces élèves, le coût de la scolarité est réparti entre leur commune d'habitation et celle de leur école. Problème : la mairie de Gabaston s'en retrouve asphyxiée, et manque de fonds pour la réfection des routes.

    Mis à jour aujourd'hui à 10h50
  • "Osez le féminisme" lance une antenne à Rennes

    L'association "Osez le féminisme" s'implante en Bretagne. Ce mercredi, elle lance son antenne à Rennes au CRIJ 4 bis Cours des Alliés à 20h30. Six femmes ont décidé de s'investir et espèrent que d'autres se joindront à elles pour combattre les injustices sexistes. 

    Mis à jour le 28/09/2016
  • Les personnels de l'administration pénitentiaire réagissent contre les violences

    Les syndicats Cgt et Fo demandent aux personnels des centres de détention et maisons d'arrêt de Normandie, de retarder d'1/4 d'heure, les prises de service. Une action nationale,prévue jeudi destinée à protester contre les agressions dont sont victimes les agents de la pénitentiaire.

    Mis à jour le 28/09/2016

L'actu de votre région en vidéo

Quand le bâtiment ne va pas...

Un centaine d'ouvriers du groupe Eiffage, qui travaillent à Toulouse sur le site de Montaudran s'est mise en grève. Ces salariés de la construction entendent ainsi attirer l'attention sur leur mal être au travail, qui ne serait pas étranger, selon eux, au récent suicide de 2 de leurs collègues. Après celui de 2 autres ouvriers dans d'autres entreprises de BTP de la région

Lire l'article
Les ouvriers des chantiers de Toulouse Montaudran Aérospace en grève pour dénoncer les suicides dans leurs entreprises
les + lus
les + partagés