L'emploi, dans le secteur des cadres, se porte plutôt bien en Midi-Pyrénées

Le marché de l'emploi des cadres est plutôt dynamique en Midi-Pyrénées. Comme en 2012, les entreprises prévoient de recruter encore autour de 8000 personnes. La région se place juste dernière l'Ile-de-France dans ce secteur.

  • Pascale Conte et AFP
  • Publié le , mis à jour le
Fleuron de Midi-Pyrénées, l'aéronautique booste l'emploi des cadres © France 3 Midi-Pyrénées

© France 3 Midi-Pyrénées Fleuron de Midi-Pyrénées, l'aéronautique booste l'emploi des cadres

Toujours dynamisée par le secteur aéronautique - et ce n'est pas une surprise - la région Midi-Pyrénées reste optimiste dans ses prévisions de recrutement de cadres. Midi-Pyrénées talonne l'Ile-de-France. Les secteurs qui embauchent : services, industrie, recherche et développement, ingénieurs d'études, informatique. Les commerciaux ont toujours le vent en poupe même si les compétences d'ingénieurs sont préférées à certains profils moins qualifiés dans ce domaine. 

En 2012, près de 8 000 emplois ont été créés chez les cadres dans notre région. Cette année, les entreprises prévoient d'en recruter à peu près autant. Ces statistiques proviennent d'un sondage réalisé auprès de l'APEC. La région se placerait ainsi au-dessus des perspectives nationales pour le recrutement de ses cadres dont la tendance est un peu à la baisse, dans un marché morose. Cette proportion montre également la vitalité des dirigeants et entrepreneurs de Midi-Pyrénées, chez tous les sous-traitants d'Airbus ou emplois indirects, prêts à embaucher au cours des prochains mois. Les cadres confirmés, de plus de six ans d'expérience, restent plus recherchés que les débutants. 

En revanche, le chômage a progressé de près de 10% sur 2012 en Midi-Pyrénées, une hausse supérieure à la moyenne nationale.

L'actu de votre région en vidéo

L'Université Paul Sabatier vote un paln d'économies sous protection policière

Le conseil d'aministration de l'Université Paul Sabatier s'est déroulé au rectorat de Toulouse sous protection policière. Il a validé un "plan de développement", qui, selon les syndicats, se traduira par 200 suppressions de postes

Lire l'article
Toulouse : le conseil d'administration de l'Université Paul Sabatier vote sous protection policière un plan d'économies
les + lus
les + partagés