publicité

Toulouse : les premières images du futur téléphérique "Aérotram"

Le Syndicat Mixte des Transports en commun (SMTC) de l'agglomération toulousaine a choisi ce matin un cabinet d'architecte londonien pour construire le futur téléphérique qui reliera l'Oncopôle à Rangeuil via Pech-David. 

  • Par Fabrice Valery
  • Publié le , mis à jour le
Image de synthèse du futur téléphérique de Toulouse, station Université Paul-Sabatier © SMTC

© SMTC Image de synthèse du futur téléphérique de Toulouse, station Université Paul-Sabatier

C'est le cabinet londonien WilkinsonEyre.Architects qui a été choisi ce jeudi par le SMTC pour devenir l'architecte-conseil du futur "Aérotram", le téléphérique de Toulouse qui reliera l'Oncopôle (ex-site AZF) à Pech-David, puis l'université Paul-Sabatier. Objectif de mise en service : 2017. 

Quatre cabinets d'architectes étaient en concurrence. 

Il s'gissait de réaliser une charte architecturale du projet afin d’accompagner Tisséo-SMTC tout au long de la concertation. Une phase préalable de concertation "auprès des riverains et des grands générateurs de déplacements directement concernés par le projet (Oncopole, CHU Rangueil, Université Paul Sabatier, lycée Bellevue) va être engagée dans les prochaines semaines", selon Tisséo.

Ces premières esquisses vont être retravaillées en vue de la concertation qui se déroulera au printemps 2014.
© Tisséo

© Tisséo


© Tisséo

© Tisséo

 

Les chiffres et les dates de l'Aérotram toulousain (source : Tisséo)

Les chiffres-clés :

  • 2 600 m de tracé
  • 3 gares aériennes à une hauteur d’au minimum 10 mètres
  • 35 places par cabine dont 24 à 28 assises, toutes accessibles (fauteuil roulant et vélo)
  • 20 cabines prévues à l’achat (18 en ligne en heure de pointe)
  • 1 500 voyageurs par heure et par sens
  • 6 000 à 7 000 voyageurs par jour attendus
  • 1 minute 30 de fréquence en heure de pointe et 5 à 7 minutes en heure creuse
  • 10 minutes de temps parcours pour relier les 3 gares
  • 15 km/h de vitesse commerciale
  • 5h15 à 00h du dimanche au jeudi et jusqu’à 1h les vendredis et samedis. Les horaires d’ouverture sont calés sur l’ensemble du réseau Tisséo
  • 500 places sur un parc relais au pôle d’échange Oncopole
  • Coût de l’opération : 44 millions d’euros (dont 31 millions d’euros pour les Travaux et le Système

Et les dates clés :

  • Sélection de l’assistant à maîtrise d’ouvrage technique et juridique : 21 février 2013
  • Sélection de l’architecte conseil du projet : 4 avril 2013
  • Concertation publique : 2014
  • Enquête publique : 2015
  • Début des travaux : 2016
  • Mise en service : 2017
les + lus
les + partagés