publicité

Dieudonné et Carlos témoins de mariage de deux détenus de très longues peines : Stranieri et Gaiffe

A la maison centrale de Poissy hier, Dieudonné M'bala M'bala et Carlos Ilich Ramírez Sánchez unissaient deux des assassins les plus violents de ces quinze dernières années : Alfredo Stranieri et Germain Gaiffe.

  • Pascale Conte et AFP
  • Publié le 18/07/2013 | 08:29, mis à jour le 18/07/2013 | 15:34
Poste de garde de la Maison Centrale de Poissy (archives 2010) © Joël Saget / AFP
© Joël Saget / AFP Poste de garde de la Maison Centrale de Poissy (archives 2010)
Alfredo Stranieri, est un tueur en série surnommé « le tueur aux petites annonces ». Il a été condamné en 2003 à la prison à perpétuité, assortie d'une période de sûreté de 22 ans. Entre autres crimes, il avait tué un couple de restaurateurs à Bez-de-Naussac en Aveyron. Germain Gaiffe a été condamné en 2003 à trente ans de réclusion criminelle pour le meurtre de quatre personnes en 2003, dont l'assassinat en 1997 d'un commerçant de Montauban dont le corps avait été retrouvé découpé en morceaux. Ils avaient choisi pour témoins l'humoriste militant politique et provocateur Dieudonné et le terroriste «Carlos», Ilich Ramírez Sánchez, détenu également à la maison centrale de Poissy. L'union a été célébrée par le maire socialiste de Poissy, Frédérik Bernard au parloir de l'établissement pénitentiaire. L'élu a expliqué avoir "assumé la stricte application" de la loi sur le mariage pour tous "dans une parfaite impartialité morale, avec la force et la conscience tranquilles de (ses) convictions républicaines". Dieudonné avait revêtu une robe blanche, sorte de robe de mariée. Un gardien lui a demandé de la retirer. Ce "petit mariage entre amis" est une provocation de plus de l'auteur controversé. Au mois de mars dernier, comme le rapporte Métro, Dieudonné assurait ainsi que le mariage gay était "un complot sioniste".

Alfredo Stranieri et Germain Gaiffe avaient déjà fait parler d'eux en 2010 en envoyant deux lettres à l'ex-garde des Sceaux Rachida Dati, auxquelles ils avaient joint chacun une "déclaration de paternité" en exigeant un droit de visite de sa fille Zohra. Poursuivis pour outrage, ils avaient été condamnés en décembre 2011 à quatre mois de prison par le tribunal correctionnel de Versailles.

Le procès de Germain Gaiffe mais aussi de son père Louis Gaiffe, co-accusé de complicité, à Montauban en 2003 avait été sous haute surveillance des CRS. Les prévenus avaient mis l'appareil judiciaire en accusation. La même année, Alfredo Stranieri avait été condamné à la perpétuité par la cour d'assises de l'Essonne. En vidéo, voici le rappel des meurtres qui lui étaient reprochés avant la tenue de son procès en 2003 :
Les meutres reprochés à Alfredo Stranieri


Une vidéo, mise en scène de la célébration de ce mariage homosexuel en prison, a été mise en ligne par Dieudonné lui-même :





les + lus

les + partagés