publicité

Attaque d'ours dans les Pyrénées en Ariège

L'association pour le développement durable de l'identité des Pyrénées (ADDIP) dénonce une importante attaque d'ours sur l'estive de Pouilh à Salau en Ariège. Elle indique que plus d'une trentaine de brebis seraient mortes.

  • Par Laurence Boffet
  • Publié le , mis à jour le
© France 3 Midi-Pyrénées image d'archive

© France 3 Midi-Pyrénées image d'archive

D'après l'association pour le développement durable de l'identité des Pyrénées (ADDIP), l'attaque est importante. Une trentaine de brebis au moins seraient mortes sur l'estive de Pouilh à Salau en Ariège, attaquées par une maman ours et ses oursons.
L'attaque se serait produite dans la nuit de lundi à mardi. Elle ferait suite à plusieurs petites attaques déjà survenues dans le secteur depuis une dizaine de jours. Selon Bruno Besche-Commenge, porte-parole de l'ADDIP, beaucoup de bêtes seraient tombées effrayées par les ours. Il y aurait "plusieurs dizaines de bêtes au tapis, des agneaux lacérés par les oursons qui suivaient la mère, une brebis trouvée avec trois pattes cassées". Mais il indique que le bilan pourrait être plus lourd, la brume présente dans le secteur empêchant le berger de pouvoir bien constater les dégâts. 

"Dans la zone où les ours sont présents, c'est devenu ingérable"

L'ADDIP, depuis longtemps engagée contre la réintroduction des ours dans les Pyrénées.dénonce une situation "qui devient de plus en plus insupportable sur les estives couserannaises où aucune n'est à l'abri malgré présence permanente de Patous et bergers"
Et d'ajouter "Dans la zone où les ours sont présents, c'est devenu ingérable. Il y a une incompatibilité majeure entre un métier, le pastoralisme et les ours".

Un constat mercredi

Mercredi matin, l'équipe technique de l'ours de l'ONCFS doit se rendre sur place avec le berger et des représentants de l'ADDIP pour établir un constat exact sur les dégâts.
les + lus
les + partagés