publicité
élections départementales 2015 Rechercher un résultat :

Statu quo des majorités départementales en Midi-Pyrénées mais confusion en Tarn-et-Garonne

Le second tour des élections départementales a marqué un statu quo complet dans les 8 départements de Midi-Pyrénées. Mais dans le Tarn-et-Garonne, droite et gauche revendiquent la victoire. Il n'y a aucun élu du FN dans la région. 

Mis à jour le 29/03/2015

La gauche conserve le Tarn-et-Garonne de justesse, rien n'est joué pour la présidence

En remportant 8 cantons sur 15 contre 7 pour la droite, la gauche garde le Tarn-et-Garonne sur le fil. Mais Jean-Michel Baylet (PRG) n'est pas assuré pour autant de conserver la présidence du Tarn-et-Garonne.

Mis à jour le 29/03/2015

La gauche remporte la victoire dans 24 des 27 cantons de Haute-Garonne

Bien loin de la tendance nationale, le département de la Haute-Garonne s'affirme à gauche. La gauche a remporté ce dimanche 24 de ses 27 cantons. De quoi s'assurer une très large majorité au conseil départemental.

Mis à jour le 29/03/2015

Le Front National reste à la porte des huit départements de Midi-Pyrénées

Malgré une percée significative dans des départements comme le Tarn et le Tarn-et-Garonne, le Front National ne remporte aucun siège dans les assemblées départementales de Midi-Pyrénées. Le parti de Marine Le Pen était pourtant présent au second tour dans 58 cantons. 

Mis à jour le 29/03/2015

Le département du Tarn reste à gauche

Dans le Tarn, l’un des départements les plus symboliques de l’histoire de la gauche, où Jean Jaurès fut élu député, la gauche recule mais conserve 13 cantons sur 23. Le président socialiste sortant, Thierry Carcenac, est notamment réélu dans le canton d'Albi 4. 

Mis à jour le 29/03/2015

Elections départementales : le PS remporte 8 des 11 cantons de Toulouse

Retrouvez ici les résultats des 11 cantons de Toulouse pour ce second tour des élections départementales 2015. La gauche en a remporté huit, souvent face à des candidats proches de Jean-Luc Moudenc, le maire UMP de Toulouse. 

Mis à jour le 29/03/2015

Dans les Hautes-Pyrénées, on reste à gauche mais le PRG prend une nette avance sur le PS

Sur les Hautes-Pyrénées, la gauche, toutes tendances confondues s'impose nettement avec 13 cantons contre 4 pour la droite (et aucun pour le FN). Mais en nombre d'élus, la droite double la mise en passant de 4 à 8 élus. Le PRG domine maintenant les socialistes au sein de l'assemblée départementale.

Mis à jour le 29/03/2015

Gers : la droite progresse et compte 12 conseillers départementaux

Le département du Gers, sans grande surprise, reste acquis à la gauche mais la droite progresse et compte désormais 12 conseillers départementaux. L'ancien ministre socialiste  Philippe Martin et son binôme Gisèle Biemouret sont élus avec 49,2 % des voix. 

Mis à jour le 29/03/2015

L'Ariège confirme sa majorité de gauche lors des élections départementales

Avec 22 élus contre 4 pour la droite, la majorité de gauche confirme sa domination en Ariège. L'opposition perd un canton mais gagne un élu et perd en représentation, la nouvelle assemblée comptant 4 élus de plus. Le Front national n'a aucun siège, battu dans les 5 cantons où il se maintenait.

Mis à jour le 29/03/2015

Tarn : la gauche sèchement battue dans le canton de Sivens

L'épineux dossier du projet de barrage de Sivens a sans doute pesé lourd dans ces élections départementales. Dans le canton Vignobles et Bastides, qui compte la forêt de Sivens et le barrage du même nom, la gauche perd l'élection au profit du ticket DVC/DVD Maryline Lherm et Paul Salvador. 

Publié le 29/03/2015

La majorité de droite confortée en Aveyron pour les élections départementales

Il ne manquait que 4 cantons à la droite pour conserver l'Aveyron, le seul qu'elle détenait en Midi-Pyrénées. Les terres de l'UDI Jean-Claude Luche restent à droite avec 15 cantons contre 8 pour la gauche. L'Aveyron était le seul département où le FN n'avait pas réussi à se maintenir.

Mis à jour le 29/03/2015

Tarn : Thierry Carcenac très largement réélu dans le canton d’Albi 4

A l’issue du premier tour des élections départementales, le président du Conseil Général du Tarn, Thierry Carcenac, était en difficulté, talonné par le FN et face à une droite unie. Le socialiste a finalement été confortablement réélu, avec 46,22 % des voix. 

Mis à jour le 29/03/2015

Sans surprise, le Lot reste à gauche lors des élections départementales, la droite moins représentée

Il n'a pas fallu attendre longtemps pour que le Lot reste à gauche. Il ne lui fallait que 6 cantons pour être majoritaire. La droite ne s'impose que dans deux cantons et emportent donc 4 sièges. Autant que précédemment mais la majorité compte 3 élus de plus avec le redécoupage.

Mis à jour le 29/03/2015

Pages

suivez-nous

voir / revoir

publicité
Toute l'actualité des élections départementales 2015 sur francetv info

quiz / jeux

votre météo

les dernières actualités