Decazeville (Aveyron) : viens ma poupoule...picorer mes déchets organiques !

334 poules ont été distribuées aux habitants des communautés de communes de Decazeville et de la Vallée du Lot, candidats à la réduction de leurs déchets organiques. Chaque gallinacée en consomme 150 kg par an. Objectif de l'opération : 7 % de déchets en moins d'ici fin 2016.

  • Par VA.
  • Publié le
Une seule poule picore jusqu'à 150 kg de déchets organiques par an © Max PPP

© Max PPP Une seule poule picore jusqu'à 150 kg de déchets organiques par an

C'est une opération sérieuse, soutenue par la très officielle Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (Ademe).

Car les poupoules raffolent d'épluchures, de restes de plats cuisinés, de légumes décomposés, de gras de jambon, de coquilles d'huîtres et autres peaux de crevettes.

A ce régime là, une poule picore jusqu'à 150 kg de déchets organiques par an.

Voilà pourquoi les communautés de communes du bassin Decazeville Aubin et de la vallée du Lot ont mis en place l'opération "adopter une poule"334 poules ont ainsi été distribuées auprès de 112 foyers au mois de septembre dernier avec pour objectif de réduire de 7% la quantité de déchets produits sur les deux territoires d'ici fin 2016. Les poules ont été distribuées au minimum par paire, au prix symbolique de 10 euros les deux poules. Deux poules minimum, car les gallinacées aiment la compagnie de leurs semblables et qu'avec deux poules dans son jardin, une famille de 4 personnes peut réduire d'un tiers le volume de ses déchets. Sans compter, c'est tout bénef, les oeufs frais qu'elle peut récupérer au petit matin.
.



les + lus
les + partagés