publicité

Ecarté des satellites du Conseil Régional et des lycées, le Front National va déposer des recours

Le bras de fer commence déjà entre le principal groupe d'opposition à la région et la présidente PS Carole Delga. Lundi, la présidente a organisé le vote pour désigner les représentants de la région dans les lycées ou les organismes satellites en prenant soin d'écarter les élus Front National. 

  • F. Valéry (@fabvalery) avec L. Dubois (@laurentdub)
  • Publié le 20/01/2016 | 15:20, mis à jour le 21/01/2016 | 10:57
France Jamet, présidente du groupe FN, et Louis Aliot, vice-président du FN © AFP

© AFP France Jamet, présidente du groupe FN, et Louis Aliot, vice-président du FN

La guerre est déclarée. Le soir du second tour des élections régionales en décembre dernier, Carole Delga avait annoncé qu'elle combattrait au sein de la région les élus du Front National et leurs idées. En attribuant les sièges dans les organismes où le Conseil régional a des représentants, la nouvelle présidente a montré qu'elle allait tenir cette promesse.

Une myriade d'organismes

Petit retour en arrière. Lundi 18 janvier, la session plénière de la Région se réunit à Toulouse. Il faut que les élus votent notamment les moyens pour les groupes politiques, le nouveau règlement intérieur et, ce n'est pas un détail, décident qui représentera la Région au sein de centaines d'organismes : syndicats mixtes, organismes publics, etc. Une myriade de satellites du Conseil Régional ou d'organes où la Région est représentée.
En appliquant une représentation à la proportionnelle, Carole Delga conservait la majorité des représentants de la Région au sein de tous ces organismes. Mais, avec cette méthode de vote, elle assurait également des sièges aux élus du Front National. 

Un vote bloqué

La présidente et son équipe ont donc choisi de procéder à un vote avec... deux modes de scrutin. L'un, à la proportionnelle n'a porté que sur les organismes où la région a plus de 9 représentants. Le FN a obtenu un siège pour l'élue Maïté Carsalade au sein de la Commission Départementale de Coopération Intercommunale (CDCI) de la Haute-Garonne qui gère les fusions des organismes intercommunaux.
Selon une source à la Région, si Carole Delga avait choisi de baisser d'un cran le niveau de représentation de l'opposition dans les organismes (à 8 au lieu de 9), cela aurait ouvert la porte d'une quinzaine d'organismes dont par exemple la Confédération Pyrénéenne du Tourisme. Au seuil de 4, ce sont les conseils d'administration des lycées qui auraient concernés.
Pour tous les autres organismes, le vote a donc été "bloqué", permettant au final au groupe UDI-MoDem-LR de Dominique Reynié de décrocher (seulement) 5 représentants et au FN (premier groupe d'opposition avec 40 élus) aucun !

Le FN annonce des recours

"Autoritarisme, arbitraire, refus de la pluralité et déni de la démocratie" pour France Jamet, présidente du groupe FN au Conseil Régional qui rappelle que le FN représente "25 % des élus de l'assemblée régionale" et a calculé qu'à la proportionnelle le FN en aurait obtenu... 134 !
Le groupe Front National "va déposer très rapidement les recours qui s'imposent devant les tribunaux compétents pour lutter contre les atteintes inacceptables à la démocratie et au bon droit des électeurs régionaux"

Un risque de blocage des Conseils d'administration notamment dans les lycées

Au risque de se voir reprocher son sectarisme, Carole Delga est donc restée droite dans ses bottes sur sa position concernant le FN. La question la plus sensible concerne les conseils d'administration des lycées (pour lesquels les élus n'ont pas encore été désignés nommément).
Pour une élue socialiste, membre de l'exécutif, il y avait "un risque de blocage si l'on ouvrait les CA des lycées au FN. Des proviseurs n'auraient pas convoqué les conseils d'administration et la vie des lycées de la région aurait pu en être perturbée". 
"La loi a été respectée" confirme la Région

Contacté par nos soins, la Région Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées tient à préciser que "les représentants dans les lycées n’ont pas été désignés à l'assemblée plénière du 18 janvier", ce qui ne nous avait pas échappé. Cependant nos sources au sein de la majorité confirment que Carole Delga s'opposera à la présence d'élus FN aux conseils d'administration des lycées

La région confirme qu'un vote séparé à la proportionnelle a eu lieu pour les 13 commissions départementales de coopération intercommunales (CDCI), "conformément à ce que prévoit la loi (article L5211-43 du CGCT)" 

Pour les autres organismes, "il a été proposé à l'opposition de disposer de sièges dans un certain nombre d'entre eux. Le FN a exigé l'application d'une proportionnelle intégrale ce qui n'est prévu ni par la loi ni par les statuts desdits organismes. Les désignations ont donc été réalisées conformément à la proposition initiale".

les + lus
les + partagés