publicité
bandeau-les-documentaires-2015_0.png

En scène ! samedi 5 octobre à 15h20

Le réalisateur Christophe Pétraud s'est invité à une représentation théâtrale pas comme les autres du festival Le Printemps des Comédiens. Les acteurs Laura, Victor, et Bruce se dépassent au delà de leur handicap.

  • Par Emmanuelle Gayet
  • Publié le 30/09/2013 | 11:42 , mis à jour le 20/10/2014 | 10:06
Répétition © Inthemood
© Inthemood Répétition
Laura est seule sur la scène. Dans la lumière des projecteurs, maquillée, costumée. Immobile. Elle ne sait plus ce qu’elle doit faire. Un instant de panique que l’on vit dans les yeux de sa mère assise dans le public. Laura est trisomique. Nous assistons à une représentation théâtrale dans le cadre du festival Le Printemps des Comédiens. Un cri joyeux retentit : Laura s’anime à nouveau, l’émotion jaillit. Le spectacle reprend. On aperçoit les autres comédiens, Victor, qui souffre d’une malformation fœtale et Bruce, qui lui est psychotique.

Le film se développera au rythme des répétitions qui ont conduit à cette représentation. Un accompagnement sur un an. Le film rendra compte des doutes de la troupe. Se lancent-ils dans une entreprise irréalisable ? Avec complicité, le récit entrera dans l’intimité de ces trois comédiens amateurs. Ces ateliers de théâtre sont animés par une metteuse en scène professionnelle. Elle révèle le talent de ces handicapés, et s’adresse à eux très directement. Il s’y produit des performances d’une créativité étonnante, souvent saisissantes de vérité et de justesse.

Dans la vie de ces personnes, ces moments sont des respirations. Ce sont des parenthèses de légèreté qui rendent supportable la prison du handicap. La caméra les filmera dans leur famille, dans les transports en commun, en pleine nature lors d’exercices sportifs. Nous verrons Laura, Victor, et Bruce face à des difficultés parfois insurmontables.
Nous posons la question de la visibilité du handicap, et de l’image que l’on s’en fait. Dans une société normative où tout est bien réglé, ces ateliers de théâtre ouvrent des fenêtres. Ils apportent de l’air frais. Nous vivrons l’aventure avec ces « bêtes de scène ».

Un extrait :
Extrait du documentaire En scène !


Une coproduction Inthemood et France Télévisions
Un film écrit et réalisé par Christophe Pétraud

© Inthemood
© Inthemood
© Inthemood
© Inthemood


Christophe Pétraud, le réalisateur, nous raconte une anecdote de tournage :


Le soir de la Générale. C'est presque le premier et seul vrai filage en continu, avec toutes les scènes jouées bout à bout. Le metteur en scène est tendu. Il sait que le résultat sur le plateau ne lui appartient plus. Malgré les très nombreuses répétitions de ces dernières semaines, il a manqué de temps.

Là, à quelques mètres les acteurs vont restituer tout ce qu'ils ont vécu et appris. La pièce va naître. Ils sont maquillés, en costumes de scène, à l'arrière du théâtre. Concentrés, ils écoutent le metteur en scène une dernière fois : " je voulais vous remercier, quel plaisir d'avoir travaillé ensemble, voilà on y est, ne pensez pas au trac, vivez l'instant simplement "
Dans un coin de cette belle assemblée, je remarque Saba. C'est une jeune femme qui souffre d'une forme de psychose avec des angoisses violentes. Par réflexe, il lui arrive de frapper dans ses mains quand elle est stressée, mais elle semble, cette fois, calme et bien.
Le metteur en scène poursuit :"cela fait huit mois que vous vous donnez à fond" (il a les larmes aux yeux).
A ce moment précis, Saba le reprend en parlant assez fort : "huit mois?" dit-elle d’un ton clairement interrogatif.  Ce "huit mois?" ne peut-être entendu et compris que si l'on connait Saba. Il m'a semblé qu'elle voulait dire "quoi, déjà? Huit mois, j’ai eu l'impression que nous avions commencé les répétitions la semaine dernière..."

Notre caméra a enregistré la scène en cadrage large. Je n'ai pas monté le plan dans le film. Ces moments inattendus où nous avons vus les acteurs prendre le contrepied de la situation ont été fréquents pendant notre tournage. Il était 19h45, le public commençait à s'installer dans la salle du Théâtre d'O.

J’ai ressenti le besoin de faire ce film lorsque j’ai commencé à assister à des répétitions de la troupe de « L’Autre Théâtre ». En montant une pièce pour le prestigieux festival « Le Printemps des Comédiens », ils se lancent un défi courageux que j’admire.
L’ambiance de travail est familiale et franche. Les improvisations sont riches. Lorsque la pièce se construit les acteurs proposent une multitude de variantes dans leurs interprétations. Malgré leur handicap parfois lourd, ils composent des personnages et des tableaux qui m’ont beaucoup séduits.  Je trouve que ces acteurs habitent l’image de façon très touchante, leurs voix aussi sont pénétrantes. Sur une scène, par définition, on joue, ils s’amusent beaucoup. Ma gène vis à vis des personnes en situation de handicap a complètement disparue à mesure que je venais les voir créer. J’espère que cela opère dans le film.


les documentaires, c'est aussi

Les documentaires c'est aussi
+ le lundi, mardi, jeudi et vendredi à 8h45 sur les antennes de France 3 Pôle Sud-Ouest
+ le dernier vendredi du mois vers minuit
À voir également le site des documentaires de France 3

publicité

vos émissions