publicité

Auch : un an de prison ferme requis contre le rugbyman de Périgueux sans permis qui avait fauché deux piétons

Le procureur de la république a requis 2 ans de prison dont un ferme et 5 ans d'interdiction de conduire contre le joueur de Périgueux qui avait fauché 2 piétons à Auch en octobre dernier. Le jugement a été mis en délibéré au 27 janvier. 

  • Par Fabrice Valery
  • Publié le , mis à jour le
Laijasa Bolenaivalu devant le tribunal de Auch ce lundi © Ch. Neidhardt / France 3

© Ch. Neidhardt / France 3 Laijasa Bolenaivalu devant le tribunal de Auch ce lundi

Le parquet de Auch a requis ce lundi matin, 2 ans de prison dont un ferme, 5 ans d'interdiction du permis de conduire et 600 euros d'amende contre un ex-rugbyman du club de Périgueux (Fédérale 1) qui avait renversé 2 piétons dans les rues de Auch alors qu'il conduisait en état d'ivresse et ne détenait pas de permis de conduire ni aux Iles Fidgi, dont il est originaire, ni en France.  Le prévenu risquait jusqu'à 7 ans de prison ferme. Le jugement a été mis en délibéré au 27 janvier.
Sur les lieux de l'accident © Document privé/reproduction interdite

© Document privé/reproduction interdite Sur les lieux de l'accident

Le 17 octobre dernier, vers 4 heures dans la nuit de jeudi à vendredi, un véhicule avec à son bord des joueurs de rugby de Périgueux qui avaient participé à la fête de la Colombelle, le vin primeur gersois, fauche deux piétons sur un trottoir de la rue du Pouy à Auch. L'un des blessés, 23 ans, a eu la jambe arrachée et a dû être amputé. Il est actuellement en rééducation. L'autre souffrait de multiples fractures. 

EN VIDEO / le reportage au procès
Procès rugbymen accident Auch
Le conducteur du véhicule, le joueur fidjien Laijasa Bolenaivalu, 21 ans, était sous l'emprise de l'alcool et conduisait sans permis et sans assurance. Il avait 0,68 grammes d'alcool par litre de sang au moment de son interpellation. Le club de rugby de Périgueux l'avait immédiatement licencié ainsi que les deux autres joueurs qui se trouvaient avec lui. 

EN VIDEO / le reportage réalisé le lendemain des faits par France 3 Midi-Pyrénées 
Auch : le rugbyman blesse deux personnes

A l'audience, le prévenu qui s'exprimait en anglais avec un traducteur a reconnu les faits, s'excusant timidement. Les parties civiles ont regretté que le propriétaire du véhicule qui n'était pas en état de conduire ce jour-là, laissant le volant à son ami, ne soit pas également poursuivi. 

les + lus
les + partagés